Alger inaugure son nouvel opéra

Cadeau de la Chine à l'Algérie, le nouvel opéra de la capitale a ouvert ses portes mercredi 20 juillet. L'édifice de 30 millions d'euros servira désormais de lieu de résidence de l'Orchestre symphonique national et du Ballet national.

Alger inaugure son nouvel opéra
Le nouvel Opéra d'Alger dans le quartier d'Ouled Fayet. (© Vinyculture)

En présence du Premier ministre Abdelmalek Sellal, Alger vient d'inaugurer son nouvel opéra dans le quartier d'Ouled Fayet, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest du centre. Un bâtiment rectangulaire de 35 000 m2 et de 1 400 places entièrement financé par la Chine. Il s'agit d'un cadeau de remerciement après avoir décroché le juteux marché de constructions de deux tronçons d'autoroute.

La soirée d'ouverture s'est déroulée avec l'Orchestre symphonique national d'Algérie dirigé par Amine Kouider dans un programme Mozart, Tchaïkovski et Verdi. Le lieu servira également de résidence au Ballet national ainsi que l'Ensemble national algérien de musique andalouse. Azzedine Mihoubi, le ministre de la Culture, s'est réjoui de l'ouverture d'un équipement "inédit en Algérie ", fruit de la "coopération économique, politique et culturelle " entre le pays et la Chine.

Bien que l'établissement porte le nom "d'opéra", aucune programmation lyrique n'est pourtant annoncée. Le premier concert a été donné ce lundi 25 juillet avec la comédie musicale Beyond Bollywood. L'Opéra de Pékin doit également prochainement s'y produire. Le directeur de l'établissement, Noureddine Saoudi, a indiqué que des échanges auront prochainement lieu avec les maisons de Paris, de Milan et du Caire. Plusieurs conventions ont également été signées avec l'Institut national supérieur de musique et l'Institut supérieur des métiers des arts, du spectacle et de l'audiovisuel. Le directeur de l'opéra espère par là contribuer à faire émerger les jeunes talents d'Algérie.

Sur le même thème