VIDEO - Alexander Boldachev : la harpe, loin des clichés

Compositeur, arrangeur, invité du Théâtre Bolshoï et fondateur du Harp Festival Zurich, Alexander Boldachev œuvre pour son instrument depuis l'âge de huit ans. A travers son travail, il souhaite mettre la harpe à la portée de toutes et tous.

VIDEO - Alexander Boldachev : la harpe, loin des clichés
Alexander Boldachev en concert dans Générations jeunes interprètes, © Radio France / Pôle vidéo, France Musique

Au XXIe siècle, la harpe incarne la voix du passé et du présent, en brisant les stéréotypes et en effaçant les frontières qui nous séparent. [...] A mon avis, c'est un instrument pour tout le monde.- Alexander Boldachev

Retrouvez cet article en vidéo :

La harpe, un instrument pour toutes et tous

Alexander Boldachev : 95% des interprètes sont des femmes. Moi-même, j'étais le premier élève masculin de l'histoire de ma classe de harpe en Russie ! Par contre, il n'y a pas d'exigences physiques particulières pour pouvoir jouer de l'instrument, comme avoir des mains d'homme ou de femme. Lutter contre les stéréotypes est l'un des principaux enjeux de notre époque.

L'instrument se démocratise

Alexander Boldachev : Quand on regarde l'histoire culturelle de chaque pays, on y trouve toujours une harpe. En effet, elle est très intégrée dans l’histoire des familles nobles en France, en Autriche et en Russie. A mon avis, la harpe est un instrument pour tout le monde, même si, avouons-le, nous ne pratiquons pas l’instrument le moins cher ! La façon dont nous traitons les stéréotypes du passé est également importante, une évolution de l’image de la harpe est donc en perspective : l'image d’un instrument qui rassemble les époques, les genres et les différentes couches de la société.

Avec la harpe, tout est possible

Alexander Boldachev : La harpe est l'instrument ultime, avec près de 6 000 ans d'évolution voire plus, car la harpe vient de l'arc de chasse (ajoutez plus de cordes à un arc et vous obtiendrez une harpe). Au total, vous pouvez faire 141 sons sur l'instrument, en comptant toutes les combinaisons de pédales. Quand je compose, j'essaie d'imaginer quel genre de son je veux, puis je tente de trouver sur la harpe ce son exact. Il existe des milliers de possibilités de jouer ne serait-ce qu'un simple accord ! C’est pourquoi la harpe est l’instrument sur lequel vous pouvez jouer tout type de musique et exprimer toutes sortes d’émotions.

« Bohemian Rhapsody » deQueen&Freddie Mercurypar Alexander Boldachev -Générations France Musique, le Live

J'ai essayé de retranscrire toutes les nuances de cette œuvre car elle est très complexe. C'était un arrangement très important pour moi : il fait appel à de nouvelles techniques que nous n'entendons généralement que dans des compositions de musique contemporaine. J'ai voulu montrer que l'utilisation de techniques modernes ne signifie pas que vous jouez de la musique contemporaine : vous pouvez également jouer de la musique pop rock, et ces techniques conviendront parfaitement.

« Fantaisie surPetrouchka» d'Igor Stravinskypar Alexander Boldachev - Génération France Musique, le Live

Si vous prenez Petrouchka de Stravinsky par exemple, cela m’a pris beaucoup de temps pour en faire l'arrangement et le jouer, six mois au total. Je devais revoir toute ma technique et m’améliorer en tant qu’interprète afin de pouvoir jouer ce que j'avais créé en tant qu'arrangeur.

La musique est comme un grand arbre : si vous avez de la musique rock sur une branche et de la musique classique sur une autre branche, cela ne veut pas dire que ces deux genres ne sont pas connectés.