Dimanche 1 mars 2020
30 min

" Urphänomen 1 " de Sasha J. Blondeau (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Création mondiale rediffuse cette semaine "Urphänomen 1" de Sasha J. Blondeau, dans la version d'Alexandra Greffin Klein et Alexis Descharmes. Un écho à "Urphänomen II" pour piano et électroniques créé au festival Présences 2020 début février.

" Urphänomen 1 " de Sasha J. Blondeau (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Sasha J. Blondeau, © Radio France / Christophe Abramowitz

« Urphänomen 1 » de Sasha J. Blondeau
Pour violoncelle et violon  
Interprété par Alexis Descharmes, violoncelle et Alexandra Greffin-Klein, violon  
( Musiciens de l'Ensemble Court-Circuit )  
Création enregistrée le 04 avril 2018 à Radio France – Rediffusion à l’occasion du festival Présences 2020

Emission en partenariat avec la SACEM

logo sacem
logo sacem

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Il a une petite trentaine d’années. Il est venu à la musique par le piano et le saxophone, instruments qu’il a vite mis de côté pour explorer les possibilités de l’électronique et de la composition. Sasha Blondeau s’intéresse aussi à la recherche, et a réalisé un doctorat à l’IRCAM, avant de se lancer en 2018 dans la composition de sa suite de miniatures imaginée pour Alexandra Greffin Klein et Alexis Descharmes.

Cette suite, il l’a baptisée "Urphänomen 1", un titre pas tout à fait anodin pour ce compositeur lecteur, passionné par la littérature et la philosophie. Cette idée de Phénomène primitif nous renvoie à la Théorie des couleurs de Goethe, mais c’est un terme qui a été repris aussi par Hegel et Marx…Sasha Blondeau a l’habitude de créer entouré par des auteurs qu’il appelle ses « compagnons de pensée ».

Cette pièce pour violon et violoncelle est le premier volet d’un cycle qui va se développer sur la durée. Depuis, ce laboratoire des Urphänomen s’est enrichi d’une autre pièce, " Urphänomen II " pour piano et électronique, créée au festival Présences 2020 le 08 février dernier.

L’enregistrement de "Urphänomen 1" s’est fait en 2018 dans la bonne humeur et l’enthousiasme, malgré la fameuse scordatura du violoncelle, qui a failli avoir raison du tempérament d’ordinaire philosophe et zen d’Alexis Descharmes…Dans l’interview de 2018, Sasha Blondeau salue l’engagement des deux musiciens, leur grande disponibilité. De son côté, Alexandra Greffin Klein nous livre sa vision sur ce qui se joue dans chaque nouvelle collaboration. Et elle le fait avec son tempérament, rieur et espiègle…

Cette émission se tisse à trois voix. Les témoignages des deux musiciens de l’Ensemble Court-Circuit viennent croiser celui du compositeur. A l’époque Sasha Blondeau était Julia Blondeau. Les musiciens parlent donc de notre compositeur au féminin !  Confusion assumée ; Sasha Blondeau a donné son accord pour la rediffusion de ces échanges de 2018.

Alexis Descharmes / Julia Blondeau / Alexandra Greffin Klein, © selfie avril 2018
Alexis Descharmes / Julia Blondeau / Alexandra Greffin Klein, © selfie avril 2018

Les cinq mouvements de"Urphänomen1"sont :
Très rapide, erratique, et articulé / Le Message des papillons /Des Profondeurs / Tiers Paysages & Multitude

Programmation additionnelle :

Quelques bribes de musiques de Julia Blondeau accompagnent la deuxième partie de ce portrait :
" Atlas II : Ils portent en eux un passé qui s'immisce " (2019)
Pour violon et électroniques
Interprété par Hae-Sun Kang, violon
Commande du Ministère de la Culture pour le festival Messiaen
Création : Juillet 2019, La Grave (FR)

" Urphänomen IIb " (2020)
Pour piano et électronique
Interprété par Philippe Hattat, piano
Commande de Radio France et Ircam
Création : 08 février 2020, Paris, Radio France, Studio 104

" Atlas I : In principio " (2019)
for soprano, trumpet, clarinet, percussions and electronics
Interprété par Sarah Maria Sun, soprano / Marco Blaauw, trompette / Carl Rosman, clarinette / Dirk Rosthbrust, percussions
Commande des Wittener Tage Für Neue Kammermusik
Création : 12 mai 2019, Witten (GER)

Depuis l’enregistrement de " Urphänomen I " à Radio France, il s’est passé pas mal de choses dans la vie de Sasha Blondeau. Une résidence de compositeur à la Villa Medicis à Rome, une création à Witten en mai 2019 avec Sarah Maria Sun et Musikfabrik (« Atlas I : In principio »), une installation multi-canal (« Ponentino ») pour une vidéo d’un architecte-paysagiste qui était pensionnaire à la Villa, une création pour violon et électronique au festival Messiaen par Hae-Sun Kang (« Atlas II : Ils portent en eux un passé qui s’immisce »), une création pour grand ensemble (« Contre-espace ») pour l’Ensemble Intercontemporain à la Boulez Saal de Berlin en septembre dernier, et  le Festival présences 2020 avec la pièce " Urphänomen II " pour piano et électronique avec Philippe Hattat au piano.

Projets actuels :
° pièce pour deux percussions, deux pianos et électronique pour le festival de Donaueschingen (création en octobre 2020)
° un quatuor avec électronique pour le Quatuor Diotima et l’Ircam. 

L'équipe de l'émission :