VIDÉO - Le beatboxer David Térosier au chevet des enfants malades

Le beatbox pour faire oublier aux enfants les murs de l’hôpital ? Pourquoi pas, répond David Térosier, beatboxer et intervenant en milieu hospitalier pédiatrique. Rencontre avec un musicien généreux.

VIDÉO - Le beatboxer David Térosier au chevet des enfants malades
David Térosier, beat-boxer à l’hôpital Necker, © Radio France / Suzana Kubik

On ne pense pas forcement au beatbox quand on pense à la musicothérapie en faveur d'enfants gravement malades. Erreur, selon David Térosier, beatboxer et intervenant en milieu hospitalier pédiatrique : « Le beatbox est l'art de produire les sons avec sa voix et sa bouche, d'imiter la boite à rythme et autres percussions, il est accessible à tous. Il permet une participation active aussi bien des enfants que de leurs parents. Lors des ateliers, ils oublient le temps d'un instant l'état de souffrance dans lequel ils se trouvent, et partagent, pour certains pour la première fois, une pratique musicale ensemble. » 

David Térosier avait l'âge des patients quand il est tombé dans cet univers. Enfant, il s'amusait à imiter les bandes sons des publicités en reproduisant les effets percussifs. Petit à petit, il a élargi sa palette sonore :

« Je voulais une batterie, mais ma mère ne voulait pas m'en acheter parce qu'on habitait un appartement. Du coup, j'ai créé ma propre technique en imitant les rythmes de mon premier clavier Yamaha. »

C'est en Grande Bretagne que David met en pratique pour la première fois le beatbox à usage thérapeutique dans les écoles pour les enfants en situation de handicap cognitif. Il travaille avec les enfants atteints d'autisme ou de trisomie plus ou moins sévères. 

« Les enfants porteurs de handicap cognitif produisent très souvent des sons par eux-mêmes. Sous la surveillance des psychologues, les ateliers de beatbox avaient pour but de les éveiller et à les inciter à interagir, à communiquer avec leur entourage », explique le musicien.

De retour en France, David rencontre l'association Live Music Now France, branche française de l'association éponyme fondée par le violoniste Yehudi Menuhin, qui soutient depuis 40 ans les interventions des musiciens à l’hôpital. C'est grâce à elle qu'il commence à intervenir dans les services pédiatriques, notamment à l'Hopital Necker Enfants Malades à Paris. Le contexte change, mais pour David, la démarche est la même : 

« Je commence par faire une démonstration et ensuite je les incite à participer en leur apprenant quelques sons. L'interaction avec les parents est très importante, cela leur permet de se libérer d'un poids, de s'exprimer. Cela les fait sourire, parfois on arrive même à détourner leur attention des soins prodigués par les infirmières, » se félicite le musicien.