Rentrée en musique 2020 : édition exceptionnelle dans un « contexte particulier »

Habituellement limitée à la première journée d'école, la 4e Rentrée en musique sera exceptionnellement prolongée jusqu'au 11 septembre. Une occasion de démontrer la compatibilité des pratiques musicales et des normes sanitaires, mais aussi d'affirmer l'importance de la musique à l'école.

Rentrée en musique 2020 : édition exceptionnelle dans un « contexte particulier »
Rentrée en musique à l'école Henri Wallon à Nîmes, © @acmontpellier

Les professeurs qui chantent masqués, les musiciens qui jouent à plusieurs mètres des élèves et en plein air, les marquages au sol pour maintenir les distances... décidément, cette quatrième édition de la Rentrée en musique ne ressemble à aucune autre. Pourtant, les élèves et les musiciens ont été nombreux partout en France à participer aux interventions qui tout au long de cette journée du 1er septembre ont inauguré une nouvelle année scolaire en musique. 

« Plus que jamais cette année, la musique doit pouvoir résonner dans chaque école, collège et lycée le jour de la rentrée scolaire », c’est avec emphase que le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot ont invité les professionnels de l’éducation nationale à participer une nouvelle fois à cette action phare du dispositif Chorales à l’école, qui se déroule dans un « contexte particulier » provoqué par l’épidémie de la Covid 19.

Et si la Rentrée en musique est habituellement l’occasion de présenter les projets réalisés au cours de l’année scolaire précédente, cette année, il faudra trouver d’autres solutions. Tout d’abord parce que le confinement a mis fin à toutes les pratiques musicales collectives en présentiel et a empêché ainsi de nombreux projets à aboutir, et aussi parce que leur reprise est conditionnée par le protocole sanitaire diffusé fin août par le ministère de l’Education nationale. 

Pour tous ces raisons, la 4e Rentrée en musique sera prolongée jusqu’au 11 septembre. Les établissements scolaires pourront faire participer « chorales, orchestres et ensembles en présentiel » sous condition de respecter « une distance radiale entre chaque élève de deux mètres, » précise la note ministérielle, en rajoutant que « le port du masque n’est pas obligatoire ». 

Mais l'idée d'accueillir de nouveaux élèves en musique reste le fil rouge de l'opération. Ainsi, à Paris,  «la plupart des interventions auront lieu au cours de la journée du1er septembre, selon Nathalie Berthon, déléguée académique aux arts et à la culture de l'Académie de Paris.  Cependant, le fait de prolonger la Rentrée en musique sur une dizaine de jours « permettra aux établissements plus de souplesse pour accueillir des artistes intervenants tout en respectant le plus possible les normes de sécurité . »  Cette année il y aura moins d’interventions des élèves, mais les artistes intervenants seront « aussi nombreux que pour les années précédentes, » précise Nathalie Berthon. Orchestres en effectifs réduits, petites formations de chambre ou ensembles vocaux, dans la capitale de nombreux moments musicaux ponctueront cette journée, souvent en plein air «pour prendre le moins de risque possible.»

Ateliers de percussions corporelles, reprise des chants appris au cours de l'année dernière, certains professionnels ont profité de cette journée pour démontrer que la pratique musicale et le chant sont conciliables avec les gestes barrières préconisés par les autorités sanitaires. Les musiciens intervenants des Centres musicaux ruraux sont ainsi intervenus dans 150 écoles des 11 départements sur tout le territoire.

Et puisque la Rentrée en musique continue bien au-delà de cette première journée d'école, les projets novateurs ne manquent pas, à l'instar du projet "Septembre en musique" proposé par l'Académie de Poitiers, qui décline via un Padlet un parcours pluridisciplinaire autour de la chanson " Prends" composé par l'artiste Lhomé : apprentissage du chant, activités rythmiques, analyse, ateliers d'écriture, arts plastiques qui seront proposés aux élèves pendant les premières semaines de septembre. Une belle façon de donner à la musique la place qu'elle mérite au sein des écoles.