Pourquoi vous mettre à la musique devrait être LA bonne résolution de l'année

Vous rêvez de vous lancer dans la pratique d'un instrument ou du chant, mais hésitez à franchir le pas ? Voici cinq arguments - science à l’appui - pour vous convaincre que la pratique musicale devrait être LA bonne résolution de l’année !

Pourquoi vous mettre à la musique devrait être LA bonne résolution de l'année
Mel Stuart, © Getty

1. C’est la meilleure gymnastique pour votre cerveau

Mémoriser les numéros de téléphone et les dates anniversaires vous demande un effort plus important ? En vacances à l’étranger, vous peinez à sortir les dix phrases de politesse que vous avez péniblement apprises par cœur ? La solution pour revigorer votre matière grise, c’est la pratique musicale. Mais il faut respecter toutes les étapes, du déchiffrage à la mémorisation, sans passer par certains raccourcis que permettent les nouvelles technologies. Toutes les régions de votre cerveau vous diront merci.

Comme l’explique le neuropsychologue et musicien Daniele Schön : « La pratique de la musique est une activité cérébrale très complexe. Je suis violoncelliste dans un quatuor : j’écoute mon jeu, donc il y a déjà ce lien entre la perception et le geste, ensuite, j'écoute le jeu des autres instrumentistes auquel je dois sans cesse m’adapter. Les systèmes auditifs et moteurs doivent être très bien connectés, différentes zones du cerveau se mettent en résonance pour arriver à un résultat ultra-précis et ultra- efficace. Les processus prédictifs dans la pratique musicale sont très subtils, et notre cerveau aime anticiper. Le cerveau est comme un orchestre : plus la communication entre les aires est importante, plus la connexion est performante et plus il y a de synchronie entre différentes aires. » Va pour l'orchestre dans votre tête !

2. C’est le meilleur remède pour vos coups de blues

Vous vous levez le matin – il fait nuit, vous rentrez du travail, c'est pareil. Il fait froid et gris, les collègues sont taciturnes, pas facile de rester en pleine forme tous les jours. Là encore, si vous finissez votre journée en poussant la chansonnette ou en préludant une petite demi-heure, vous vous sentirez mieux, c’est promis. Mais contrairement à ce que vous pouvez penser, il faut plutôt choisir un morceau triste, comme la Sonate Au clair de lune de Beethoven ou la 3e Gymnopédie de Satie pour les pianistes, par exemple. Même les scientifiques le disent, c’est la musique triste qui a l’effet le plus positif sur notre humeur en nous inspirant des émotions plutôt positives comme la nostalgie, l'apaisement ou la tendresse. Exit donc les Caprices de Paganini ou la Badinerie de Bach, bienvenue au Cygne de Saint Saëns, au Nocturne en ut de Chopin et autre Vocalise de Rachmaninov.

3. C’est la potion magique qui fera de vous une bête sociale

Votre téléphone ne sonne que rarement, personne ne vous souhaite un joyeux anniversaire sur Facebook, vous ne vous souvenez plus quand vous avez invité plus de quatre personnes chez vous ? Ce n’est pas grave, la pratique musicale vous permettra de vous faire des amis, et si vous visez juste, beaucoup d’un seul coup. Si vous débutez avec un instrument, cela peut prendre un peu de temps, avec le piano , la harpe ou les percussions, vous aurez une marge de manœuvre limitée, mais si vous choisissez le chant choral, vous ne serez pas déçu.

Encore une fois, c’est scientifiquement prouvé : le chant choral arrive à "briser la glace" pour créer du lien entre les participants beaucoup plus rapidement que n'importe quelle autre activité de groupe. Il demande la synchronisation entre plusieurs personnes, et donc l'interaction, et augmente le comportement pro-social et le sentiment d'affiliation. En clair, c'est précisément pour cette raison qu'après avoir entonné 'On est les champions' dans un stade, vous enlacez de parfaits inconnus à vos cotés. Votre nouvelle activité aidant, vous risquez - à la limite - de devoir déménager, tellement vous aurez de monde à vos soirées…

4. C’est un levier potentiel pour votre vie amoureuse

Il est inutile de vous le dessiner : pour les non-musiciens, les musicien(ne)s ont toujours une sorte d’aura un peu inexplicable ; « ce sont des artistes, quoi. » Vous avez probablement des souvenirs lointains d’avoir jalousé les hommes qui sortaient leur guitare en fin de soirée et accaparaient toute l’attention en moins de deux ? Il n’y a pas de raison que vous ne puissiez y arriver aussi, et le fait de chantonner à l’oreille de l’élu(e) de votre cœur fera sans doute chavirer le sien. Et plus, si affinités, puisque pour un certain nombre de gens, l’écoute de la musique peut même déclencher des orgasmes. Petite remarque cependant, pour vous éviter toute déception : pour maîtriser le Deuxième concerto pour piano de Rachmaninov, il faut quand même un peu de bouteille…

5. C’est une méthode saine et légale pour renforcer votre self-esteem

Vous avez du mal à prendre la parole en réunion professionnelle, vous avez l’impression qu’à chaque fois que vous ouvrez la bouche, il en sort une ineptie alors que vous aviez tout bien prémédité ? Vous rougissez facilement et avez l’impression de n’avoir rien d’intéressant à dire ? Sachez que pratiquer un instrument ou chanter ne rajoutera pas à votre stress, bien au contraire. Nombreux sont les témoignages des musiciens amateurs qui souffraient d’un trac indescriptible lorsqu’ils jouaient d’un instrument pendant leur jeunesse, et qui ont découvert le plaisir de la musique dans un contexte de loisir et de détente. Et si toutefois le trac ne disparaît pas, les méthodes pour l'apprivoiser en pratiquant la musique sont nombreuses et elles auront certainement un impact sur votre personnalité en général.

Et lorsque vous aurez atteint un niveau suffisant pour pouvoir jouer avec, et devant les autres, ne vous en privez pas. Les points 1, 2, 3 et 4 de notre article seront d’autant plus mis en valeur !