Passez le Bac Musique : comment réussir l'écoute comparative ?

L'écoute comparative est le principal exercice des épreuves du Baccalauréat option musique. Comment trouver les bons mots lorsque l'on découvre une oeuvre en direct ? Voici quelques pistes.

Passez le Bac Musique : comment réussir l'écoute comparative ?
Comment réussir l'écoute comparative, © Getty / Florian Gaertner

L'écoute comparative, qu'est-ce que c'est ?

Le jour de l'examen, quelle que soit l'option choisie, vous serez confronté à une oeuvre connue, faisant partie du programme limitatif, et une oeuvre choisie par le jury, que vous découvrirez seulement au moment de l'épreuve. L'intérêt de cet exercice est de vous faire utiliser vos connaissances acquises autour des œuvres au programme et de les appliquer aux morceaux non préparés.

Inutile d'essayer d'anticiper la nature de l'oeuvre que vous découvrirez en direct.... Le répertoire est bien trop vaste ! Par contre, ce qui peut vous servir, c'est de penser en amont à quelques notions ou catégories principales qui vous permettront de construire votre étude. Et, surtout, le jour J : prenez le temps de la réflexion, parce que c'est bien là la finalité de cet exercice !

Cinq pistes d'analyse :

  1. Quel est le contexte historique de l'oeuvre ?

De quelle période date-t-elle ? Moyen-Age, Renaissance, Baroque, Classique, Romantique, XXe siècle, XXIe siècle ? Quel est le contexte politique et social, culturel et artistique de l'époque ? Listez trois compositeurs contemporains et trois œuvres phares en lien avec l'oeuvre analysée.

Quelles sont ses principales caractéristiques esthétiques ? Comment se positionnent-t-elles par rapport aux références du passé (continuité/rupture) ?

2. Quelle est sa structure formelle ?

Comment l'oeuvre est-elle organisée ? Quelles sont ses parties principales ? Quelle est la structure interne de chaque partie ? (Chanson à refrain, symphonie, forme sonate, thème et variations...assurez-vous de bien connaitre les principales formes qui structurent la musique, leur définition et leurs caractéristiques principales.) Dans la mesure du possible, servez-vous de la partition pour visualiser tous ces éléments.

3. Quel est son effectif ?

L'oeuvre est-elle jouée (instrumentale) ou chantée (vocale) ? S'agit-il d'une petite formation (musique de chambre, groupe) ou d'un orchestre ? Y a-t-il un ou plusieurs soliste(s) ? Y a-t-il un rapport soliste-accompagnement ? Est-elle chantée sans l'accompagnement (a cappella) ? Quels sont les instruments ? Y a-t-il des timbres ou modes de jeu ou chant particuliers ?

4. Quelles sont les caractéristiques de l'écriture ?

L'oeuvre est-elle monodique ou polyphonique ? Mélodique (une mélodie et un accompagnement) ou contrapuntique (plusieurs voix qui dialoguent en même temps) ? S'agit-il d'une improvisation ? D'une reprise d'une autre oeuvre ? S'agit-il d'une transcription, d'un arrangement, d'un pastiche ?

Lorsque vous définirez les notions citées, listez trois exemples pour chacune d'entre elles.

5. A quelles circonstances est-elle destinée ? Quelle est sa fonction ?

Est-elle destinée à accompagner les événements solennels (couronnement, fêtes religieuses) ou se destine-t-elle au divertissement (chanson à boire, musique dansante... )? Vient-elle en accompagnement d'une autre forme artistique (musique de film, de scène, performance, oeuvre radiophonique...) ? Est-elle destinée à être jouée en concert et, si oui, dans quel contexte ? S'agit-il d'une musique à programme (inspirée d'un tableau, d'un texte littéraire...) ?

Argumentez avec les caractéristiques musicales de l'oeuvre en reprenant les éléments formels ou les caractéristiques de l'écriture (tempo, structure, ambiance).