Maurice Ravel : Concerto pour la main gauche

Bac Musique 2017, option facultative : le Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel, quelle est cette oeuvre ? Dans quel contexte est-elle née ? Suivez le guide.

Maurice Ravel : Concerto pour la main gauche
Maurice Ravel, © Getty

Drôle de confrontation entre le soliste et l'orchestre, que ce Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel ! Le piano entier incarné dans une seule main du pianiste, face à 63 musiciens d'orchestre...mais cette oeuvre a une histoire toute particulière et porte un message tout aussi singulier.

Éléments d'analyse

Oeuvre dans son contexte

Oeuvre certainement la plus connue du répertoire pianistique pour la main gauche, le Concerto éponyme de Maurice Ravel en est loin d'être le seul exemple. A partir du XIXe siècle, ce répertoire se développe en parallèle avec l'organologie et la technique pianistique. Mais le Concerto de Ravel est né dans un tout autre contexte : celui d'après la Grande guerre de 1914. Son commanditaire, le pianiste Paul Wittgestein, est blessé au front et son bras droit est amputé. Souhaitant continuer sa carrière de musicien, il décide de susciter la création d'un répertoire exclusivement destiné à la main gauche. Venant d'une famille de riches industriels, Paul Wittgenstein y met de gros moyens : il passe les commandes aux compositeurs contemporains, et Maurice Ravel en fait partie.

La forme de concerto soliste

Le terme concerto est d'origine italienne et désigne une oeuvre instrumentale qui est basée sur un dialogue entre un ou plusieurs instruments solistes et l'orchestre. Il se développe à partir du concerto grosso baroque, où pour la première fois un groupe d'instrumentistes se distingue par rapport à l'ensemble. A l'époque classique la notion de soliste voit le jour, et le concerto prend progressivement sa forme définitive qui dominera jusqu'en XXe siècle : la partie orchestrale soutient un ou plusieurs solistes.