Les chants de loin : Octobre, Novembre par la Maitrise de Radio France

Inspiré par le texte "Octobre, Novembre" de Raymond Queneau, le compositeur Pierre Choley propose uen composition originale interprétée par la Maitrise de Radio France.

Les chants de loin : Octobre, Novembre par la Maitrise de Radio France
Les chants de loin : Octobre, Novembre, © Radio France

Pour cette troisième vidéo du projet Les chants de loin, la Maitrise de Radio France interprète "Octobre, Novembre" une composition originale de Pierre Cholley.

Pierre Cholley: Quand Morgan Jourdain m’a proposé d’écrire une pièce pour la maîtrise confinée, l’idée m’a tout de suite enthousiasmé. Déjà parce que cela exigeait de la part des jeunes chanteurs, du pianiste et de leur chef une véritable prouesse technique, chacun étant isolé chez soi. 

Ensuite pour l’aspect innovant qui exige du compositeur de concevoir une partition non pas comme la trame d’un rassemblement de chanteurs mais comme un faisceau de chemins qui se rejoignent dans l’au-delà de la salle de concert, dans l’imaginaire radiophonique. 

Pierre Cholley a mis en musique le texte "Octobre, Novembre"  extrait de l'oeuvre "Battre la Campagne" de Raymond Queneau : J’avais envie aussi de faire partager une poésie qui gagne à être mieux connue. Et je me réjouis de faire chanter Queneau pour la quatrième fois à la maîtrise.   L’originalité de sa poésie ? Son insolence tranquille, ni complètement en vers, ni complètement en prose, à la fois moderne et surannée, intemporelle en sorte, faite de mots simples qui tantôt claquent, tantôt caressent ; Queneau, l’humour au coin des lèvres, marche dans une joviale insouciance sur l’équilibre d’une ligne de crête, entre deux abîmes de sérieux. C’est peut-être aussi cela, la poésie.

OCTOBRE, NOVEMBRE

Dans l’automne rougeâtre
pend une poire à l’espalier
il commence à faire frais le soir
c’est la rentrée des écoliers

il tombe des feuilles mortes
on chantonne mélancolique-
ment en balayant devant sa porte
on dirait même qu’il va pleuvoir

les hirondelles volent rase-mottes
de plus en plus de feuilles mortes
les dernières fleurs se sont éteintes
la poire prend brune teinte

puis elle choit non cueillie
poire blette poire pourrie
elle devient un peu de boue
les feuilles mortes couvrent tout

l’automne rougeâtre s’incline
devant la menace du temps
il fait doucement ses valises
doucement tout doucement

(Raymond Queneau, Battre la campagne, Gallimard, 1968)

Crédits
OCTOBRE, NOVEMBRE interprété et réalisé par les élèves de la Maîtrise de Radio France
Texte : Extrait de Battre la campagne de Raymond Queneau
Musique : Pierre Cholley
Direction artistique : Morgan Jourdain
Piano : Bruno Perbost
Chorégraphie : Martin Grandperret
Montage et mixage audio : Lucas Derode
Musicien Metteur en Ondes : Benoît Gaspard
Tournage et Montage : Camille Lannier
La Maîtrise remercie Est Ensemble et la Ville de Bondy pour leur soutien.

Regardez toutes les compositions du projet Les Chants de loin