La Folle Journée de Nantes devient accessible aux sourds et malentendants !

La Folle journée de Nantes se dote pour cette édition 2018 d'un dispositif qui permet aux personnes malentendantes de vivre l'expérience d'un concert, une première pour un festival classique.

La Folle Journée de Nantes devient accessible aux sourds et malentendants !
La Folle journée de Nantes se dote pour cette édition 2018 d'un dispositif qui permet aux personnes malentendantes de vivre l'expérience d'un concert, une première pour un festival classique., © Radio France / Stéphanie Chazel

S'ouvrir à toujours plus de publics : depuis maintenant plus de vingt ans le festival de musique classique la Folle Journée de Nantes a fait de ce principe son cheval de bataille. Les publics éloignés de la musique classique, les enfants et les jeunes, le milieu hospitalier et carcéral ou les personnes en situation de précarité sociale, les actions de la Folle journée de Nantes se multiplient en faveur de l'inclusion. Pour son édition 2018, sous le signe de la thématique Vers un monde nouveau, le festival met au centre de son action l'accessibilité aux personnes porteuses de handicap et déploie un dispositif exceptionnel destiné à faciliter l'accès aux concerts aux personnes malentendantes ou sourdes.

Vivre la musique autrement

Ainsi, la Folle journée de Nantes sera lors de sa 24e édition, le premier festival de musique classique à adapter ses concerts pour que les personnes sourdes ou malentendantes puissent "vivre la musique autrement". "C'est vrai que nous avons déjà mis en place des facilités permettant d'accueillir les personnes à mobilité réduite ou les personnes non-voyantes, mais nous avons remarqué que les publics sourds ou malentendants restent exclus de notre démarche d’accessibilité, explique la directrice de La Folle Journée Joëlle Kérivin, initiatrice du projet. "Il nous fallait trouver un moyen de leur faire vivre la musique autrement. Et c'est à un festival hip-hop que nous avons découvert les Subpac, qui transforment les ondes sonores en vibrations."

La Folle journée de Nantes se dote pour cette édition 2018 d'un dispositif qui permet aux personnes malentendantes de vivre l'expérience d'un concert, une première pour un festival classique.
La Folle journée de Nantes se dote pour cette édition 2018 d'un dispositif qui permet aux personnes malentendantes de vivre l'expérience d'un concert, une première pour un festival classique., © Radio France / Stéphanie Chazel

Les Subpac sont en effet des sortes de gilets équipés de récepteurs qui peuvent être portés sur le dos ou sur le ventre et qui traduisent les ondes sonores en vibrations ressenties ensuite dans tout le corps. Développés par la start-up parisienne Timmpi, leur usage est très large et permet de renforcer l'expérience sensorielle du son, dans le contexte des jeux vidéos ou de l'écoute de la musique. A la Folle journée, cinq concerts ont été choisis pour cette phase expérimentale du projet. "Vingt Subpac seront mis à disposition du public cette année, et on évaluera leur impact sur l'expérience des personnes malentendantes qui seront mélangés à notre public habituel. Un groupe de jeunes de l’Institut nantais La Persagotière a déjà eu un premier contact avec le dispositif, et les réactions sont plutôt positives, elles oscillent entre la surprise et la satisfaction."

Les concerts ont été soigneusement choisis pour couvrir différents styles : la musique tzigane et klezmer, les percussions japonaises et la musique symphonique, autant d'univers sonores que les personnes équipées des Subpac pourront tester en temps réel.