Jazz in Marciac accueille pour la première fois l’Euroradio Jazz Competition, destinée aux jeunes talents

C’est une première pour Jazz in Marciac : mardi 31 juillet, le festival a accueilli la finale de l’Euroradio Jazz compétition, concours destiné aux jeunes ensembles, remporté par le groupe finlandais Max Zinger Globus. P4CTET, candidat de France Musique, est arrivé deuxième.

Jazz in Marciac accueille pour la première fois l’Euroradio Jazz Competition, destinée aux jeunes talents
La remise du prix de l'Euroradio Jazz Competition sur la scène du Chapiteau de Jazz in Marciac, © Francis Vernhet

Mardi 31 juillet, sur la scène du BIS de Jazz in Marciac, les jeunes musiciens étaient à l'honneur ! Pour la première fois dans le cadre de cette 41e édition, le festival accueillait lEuroradio Jazz Competition, qui sélectionne les meilleurs jeunes groupes de jazz afin de leur donner une visibilité internationale. 

Initiée par l’Union européenne de la radio (UER), la compétition avait initialement lieu au North Sea Jazz Festival à Rotterdam, avant de rejoindre la petite commune du Gers. 

« Alex Dutilh, producteur de France Musique et membre du groupe d’experts du jazz au sein de l’UER, nous a proposé d’installer le concours à Marciac, en partenariat avec le festival », explique Pascale Labrie, directrice de la musique de l’UER. L’attrait du festival pour les jeunes est incontestable : tous ces grands noms du jazz rassemblés ici, dans une ambiance unique, ne peuvent que motiver les groupes à se présenter. »

D’autant plus que les quatre finalistes - le Lisa Wulff Quartet d’Allemagne, le Max Zinger Globus de Finlande, le Schime Trio+Two de Serbie, et –cocorico ! –le groupe français P4CTET, ont eu l’occasion de se produire dans le cadre du BIS sur la place centrale du village, scène qui a propulsé de nombreux talents par le passé.

Le candidat français P4CTET en concert sur le BIS à Jazz in Marciac
Le candidat français P4CTET en concert sur le BIS à Jazz in Marciac, © Francis Vernhet

« La préselection se fait en amont, à partir des candidats proposés par les producteurs de jazz de nos radios membres qui connaissent le mieux la scène de leur pays et qui ont un rôle de prescripteurs. Une écoute à l’aveugle permet de choisir les quatre finalistes. Le jour de la finale, c’est un jury constitué de musiciens et de professionnels du jazz, qui choisit le vainqueur suite à leur passage au BIS », explique Pascale Labrie.

Lors de la dernière édition du concours, c'était le groupe Flash Pig, représentant la France, qui a remporté la compétition.

« L'une des grandes richesses de ce concours est l'ouverture vers tous les styles du jazz contemporain, précise la directrice de l'UER. Il n'y a aucune condition de participation qui concerne le type de formation ou le style, si ce n'est que le concours est destiné aux groupes qui réunissent les musiciens de moins de trente ans. Nous partons des candidats proposés par les producteurs du jazz de nos radios membres qui connaissent le mieux la scène de leur pays. Ensuite, une présélection à l’aveugle permet de choisir les quatre finalistes. Le jour de la finale, c’est un jury constitué de musiciens et de professionnels du jazz, qui choisira le vainqueur », rajoute-t-elle.

Le groupe finlandais MaxZinger Globus sur la scène du BIS à Jazz in Marciac
Le groupe finlandais MaxZinger Globus sur la scène du BIS à Jazz in Marciac, © Francis Vernhet

Et en fin d'après midi, le jury a délibéré . Le lauréat a été proclamé par le producteur de France Musique Alex Dutilh en ouverture du concert de Hugh Coltman sur la scène du Chapiteau, devant 6 000 personnes : c'est le groupe Max Zinger Globus de Finlande, suivi du Schime Trio+Two de Serbie et du groupe P4CTET ex-aequo.

« Les Finlandais ont montré un niveau très solide, à la fois en tant que solistes qu'en tant que groupe, et une forte identité sonore, argumente Alex Dutilh après la décision du jury. C'est d'ailleurs le pianiste du groupe qui a remporté le prix du meilleur soliste. »

Outre une récompense de 3 000 euros pour le groupe gagnant et 1 000 euros pour le meilleur soliste, le lauréat sera diffusé sur les ondes des radios membres de l'UER. A partir de cette première édition, la compétition sera accueillie par le festival Jazz in Marciac les années paires, et par le festival de Jazz de Copenhague les années impaires. La finale, enregistrée par France Musique, sera diffusée sur les ondes courant automne.