Education musicale en Estonie : « Un instrument pour chaque enfant » donne le la

Avec le projet « Un instrument pour chaque enfant », l'Estonie se dote d'un fonds qui vise à rendre la pratique musicale accessible à chaque enfant. Un cadeau que le pays offre à ses citoyens pour son centenaire en 2018.

Education musicale en Estonie : « Un instrument pour chaque enfant » donne le la
Education musicale en Estonie, © Getty / Sheldon Marshall Print Collector

L’Estonie est décidément un pays mélomane. Après avoir offert à tous ses citoyens une initiation musicale pendant un mois via Internet il y a un an, le pays réaffirme la volonté de placer l’éducation musicale au premier plan en inaugurant le projet « Un instrument pour chaque enfant ». A l’orée des célébrations de son centenaire en 2018, le gouvernement, les particuliers et les mécènes privés inaugurent un fonds commun qui devrait équiper d'instruments de musique toutes les structures impliquées dans l'éducation musicale, et atteindre ainsi chaque enfant dans le pays.

Lancé en 2015, le projet « Un instrument pour chaque enfant » est parti d'un état des lieux des fonds instrumentaux existants dans les structures publiques qui dispensent l’éducation musicale : écoles de musique, orchestres de jeunes, centres culturels ou écoles publiques, aucun genre musical n’a été négligé. Nombre d'instruments sont en mauvais état, abîmés par des années d'utilisation, de sorte que certaines disciplines disparaissent par manque d'outils pédagogiques, comme l'expliqueEeva Talsi, chanteuse, enseignante et participante au projet : « J'ai rencontré des étudiants talentueux, mais leur école n'est pas en mesure de leur fournir l'instrument de leur choix. C'est très triste, et j'espère que ce projet apportera la solution pour ce genre de situations. Il permettra aux écoles de diversifier leur gamme d'instruments, d'acquérir à la fois une variété d'instruments traditionnels estoniens, de retour dans les classes, et d'instruments classiques. »

Les institutions dédiées à l'éducation musicale, initiatrices du projet, estiment que les besoins s'élèvent à environ 3 200 nouveaux instruments, sans compter les petites structures dédiées à l'éducation musicale. Ouvert à tous, le projet est financé par le programme Estonia 100 autour des célébrations du centenaire du pays, et par le mécénat privé. Depuis son lancement en 2015, une centaine d'institutions ont pu bénéficier d'un fonds d'environ 1000 nouveaux instruments. Le gouvernement estonien y participe à hauteur de 1,3 million d'euros.

Les participants sont invités à exprimer leurs besoins en terme de quantité et de type d'instruments, sans limites au niveau du choix. Une manière de soutenir le travail des professeurs de musique : « Il est très important pour le pays de valoriser les enseignants et d'attirer le nombre suffisant de jeunes à se consacrer à ce métier, souligne Allan Tamme, responsable du projet pour le programme Estonia 100. Pour le pays, l'enseignement et la pratique musicale ont un rôle important dans l'éducation en général », ajoute-t-il.

Pour une nouvelle génération de musiciens

Mais le projet « Un instrument pour chaque enfant » va encore plus loin, comme le détaille l'article pour estonianworld.com. Équiper les écoles de musique n'est qu'un maillon dans la chaîne. « Un de nos objectifs est de populariser la pratique d'un instrument en reconnaissant ses effets positifs sur un enfant au-delà de la maîtrise technique, explique Allan Tamme. La pratique instrumentale développe les aptitudes sociales de l'enfant, sa capacité à s'investir pour atteindre un but et ses goûts esthétiques. Il est important que ce message passe pour attirer le plus grand nombre d'enfants vers la musique ». Et cela en soutenant l'éducation musicale précoce dans les écoles maternelles et les jardins d'enfants et dans les zones rurales, en dehors des grandes villes.

Selon Maiu Linnamägi, responsable de l'école de musique et d'art de Märjamaa, c'est le plus grand défi de l'éducation musicale en Estonie : « En dehors des grandes villes, les écoles artistiques, hors temps scolaire, représentent une grosse charge financière pour les autorités locales, parce qu'elles ne reçoivent aucune subvention du gouvernement fédéral. La situation est très inégale à travers le pays, et certaines écoles luttent pour leur survie ou ont du mal à recruter des professeurs parce qu'elles ne peuvent pas leur proposer des salaires attractifs. Ce projet sera l'occasion d'attirer l'attention de l’opinion publique sur le financement des écoles de musique de manière générale », estime-t-elle.

Selon les médias, la mobilisation a de quoi surprendre. Tout le monde peut y participer, individus ou institutions, à partir de cinq euros, en faisant un don sur la plateforme dédiée, ou en s'adressant directement à l'école de musique de son choix ou de son quartier. Pour conclure, Tõnu Kaljuste, chef d'orchestre et parrain du projet ajoute :

« C'est difficile de surestimer l'importance de la pratique instrumentale, elle joue un rôle important dans l'éducation émotionnelle d'un enfant en forgeant ses goûts esthétiques et en développant sa créativité. Il n'est pas important que l'enfant chante juste ou qu'il ait le sens du rythme. Jouer d'un instrument fait chanter son cœur. »