Connaissez-vous l'Orchestre médical virtuel des Etats-Unis ?

La musique a souvent été le refuge pour de nombreuses personnes durant la pandémie de la Covid-19. Y compris pour les professions médicales, souvent musiciens actifs. Aux Etats-Unis, où tout est à l'arrêt depuis mars, un chef d'orchestre a eu l'idée de les réunir en orchestre virtuel.

Connaissez-vous l'Orchestre médical virtuel des Etats-Unis ?
National Virtual Medical Orchestra en concert virtuel, © capture d'écran You Tube

Parmi les professions médicales, les musiciens amateurs sont nombreux, au moins à en croire le nombre de formations amateur, étudiants ou actifs, constitués de médecins, infirmièr.e.s ou paramédicaux. On connaît l'Orchestre européen des médecins ou son pendant « mondial », ainsi que des orchestres des médecins ou des étudiants en médecine un peu partout dans le monde.

Evidemment, depuis la crise sanitaire, pour la plupart d'entre eux, la musique est passée au deuxième plan. Mais pas le besoin de s'évader grâce à la pratique musicale. Aux Etats-Unis, où la pandémie ne faiblit pas et où tout est à l'arrêt depuis mars, le chef d'orchestre John Masko à eu l'idée de monter un orchestre virtuel afin d'offrir à ces professionnels l'opportunité de pratiquer la musique ensemble en dépit du rythme effréné et la charge de travail que leur impose la pandémie, comme le racontent nos confrères de la radio NPR :

« J'ai souvent fréquenté les orchestres amateurs de médecins. Et avec la pandémie, j'ai souvent entendu ces musiciens dire combien ils aimeraient rejouer. »Dont un grand avantage, selon le chef d'orchestre, était la possibilité de réunir même les gens éloignés géographiquement.« Les musiciens du milieu médical découvrent d'autres collègues ailleurs, souvent ils renouent avec de vieux amis. »

Fondé en mai dernier, l'Orchestre Médical Virtuel des Etats-Unis est constitué de 50 musiciens provenant de 16 orchestres amateurs américains et donne régulièrement des concerts virtuels gratuits. « Certains d'entre nous sommes musiciens depuis beaucoup plus longtemps que nous ne sommes médecins, a déclaré Erica Hardy, médecin et violoniste. J'ai commencé à jouer à quatre ans. La musique est un échappatoire, j'utilise une différente partie de mon cerveau lorsque je joue. C'est le temps pendant lequel je fais autre chose que la médecine, pendant lequel j'arrête d'y penser. On essaye de jouer toutes les notes, mais si on joue faux, ce n'est pas une question de vie ou de mort ! »

Gratifiante pour les musiciens, l'expérience se révèle assez compliquée à monter, selon John Masko, qui espère que le sentiment de partage motivera les musiciens-médicaux à se réunir pour jouer ensemble une fois la crise sanitaire passée, et poser ainsi des bases « pour soutenir le mouvement des orchestres médicaux dans tout le pays. »

L'Orchestre médical virtuel des Etats-Unis donnera un concert gratuit à Carnegie Hall le 17 décembre, intitulé La musique soigne, avec en soliste le violoniste Joshua Bell.