Le monde de la musique rend hommage à Aretha Franklin

Les hommages se multiplient après la mort d'Aretha Franklin. Le monde de la soul est en deuil, le milieu du classique lui rend également hommage. À l'unisson, les artistes saluent une chanteuse extraordinaire.

Le monde de la musique rend hommage à Aretha Franklin
Aretha Franklin vers 1968, © Getty / Michael Ochs Archives / Intermittent

Elle fut son amie, et parfois sa rivale. Originaire de Detroit, ville où Aretha Franklin passa toute sa jeunesse, la chanteuse Diana Ross « prie pour l'esprit en or » de la reine de la soul. Même style de musique et même génération, Aretha Franklin et Diana Ross avaient beaucoup de points communs. Idem pour Gloria Gaynor, qui parle d'une « étoile étincelante ». Quincy Jones, l'homme aux 27 Grammy Awards, a déclaré qu'elle était « le maître étalon sur lequel toutes les chanteuses ont été mesurées ». Évoluant dans un autre registre, le Britannique Elton John a fait part de sa tristesse sur son compte Twitter : « Je l'adorais et idolâtrais son talent. Que Dieu la bénisse », a-t-il écrit.

La Reine est morte. Longue vie à la Reine. Elton John

Moins connu, mais très important pour la carrière d'Aretha Franklin. Clive Davis, qui fut son producteur chez Columbia puis chez Arista s'est dit « dévasté ». « Elle était un trésor national chéri par des générations dans le monde entier », a-t-il déclaré à Associated Press. Sur Twitter, Paul McCartney assure qu'elle « nous manquera mais que les souvenirs de sa grandeur (...) vivront en nous pour toujours ». 

La musique classique en deuil

Dans Libération, Patricia Petibon compare Aretha Franklin à Maria Callas. Elle met en valeur son côté technique. La chanteuse de Detroit se servait avant tout de sa voix de poitrine, « la même dont on se sert pour parler, celle traditionnellement utilisée par les chanteurs de variété, avec des medium poussés assez haut », explique la soprano. Sur Twitter, Angela Gheorghiu a posté une photo d'elle au côté d'Aretha Franklin en louant « une artiste légendaire, un immense talent ». 

Le compte officiel de Columbia Records, qui fut sa première maison de disques importante, la remercie d'avoir « inspiré le monde avec sa belle voix et son esprit ». Les hommages affluent aussi de la part du monde politique. Barack Obama, qui avait invité la chanteuse pour son investiture en 2009, a tweeté : « Dans sa voix, nous pouvions ressentir notre Histoire ».