Décès du chanteur et compositeur Guy Béart

Le chanteur et compositeur français Guy Béart est décédé mercredi 16 septembre à l’âge de 85 ans. Célèbre interprète de « L’eau vive », il avait fait ses adieux à la chanson lors d’un dernier concert en janvier 2015 à l’Olympia.

Décès du chanteur et compositeur Guy Béart
Le chanteur et compositeur français Guy Béart en compagnie de sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart © Stephane Cardinale/People Avenue/Corbis

Père de la comédienne Emmanuelle Béart, le chanteur et compositeur Guy Béart est décédé mercredi 12 septembre à Garches, où il résidait. Victime d’un malaise en se rendant chez le coiffeur, il n’a pu être réanimé : « Je viens d’avoir ses filles au téléphone, il est décédé ce matin en allant chez le coiffeur. Il est tombé sur le trottoir, il n’a pas puêtreranimé », a expliqué Fabien Lecœuvre, son attaché de presse

Né le 16 juillet 1930 au Caire, fils d’un expert-comptable, Guy Béart – de son vrai nom Béhart – passe une enfance ponctuée par de nombreux déplacements.
Passionné de musique, à 17 ans il s’installe en France où il exerce toutes sortes de métiers et écrit des chansons pour Patachou, (qui interprète sa chanson Le bal chez Temporel),Zizi Jeanmaire et Juliette Gréco.

C’est au début des années 1960 que Guy Béart se lance dans la chanson. En 1957, il enregistre son premier disque. L’eau vive, véritable ode à la liberté, est composée pour le film éponyme de François Villiers sur un scénario et des dialogues de Jean Giono lui vaut un véritable succès populaire. Sa carrière se lance : la même année il découvre l’Olympia où il fera, 60 ans plus tard, ses adieux en janvier 2015.

« Amoureux du verbe », Guy Béart écrira plus de 200 chansons aux refrains entêtants. S’accompagnant à la guitare, il chante des textes souvent poétiques et parfois mélancoliques : Qu’on est bien en 1958, Les grands principes en 1965, La vérité en 1968 feront parti des ses grands succès.

« Guy Béart c'est le charme, comment dire autrement ? Le charme et le talent », avait déclaré Aragon à son sujet.

Au panthéon des artistes, Guy Béart est souvent présenté comme le troisième grand « B » de la chanson française – par l’universalité des thèmes abordés dans ses textes - avec Jacques Brelet Georges Brassens. Au début des années 1960, l’arrivée du rock’n roll et de la pop éclipse le chanteur qui se fera également auteur et producteur d’émissions télévisées. Atteint d’un cancer dans les années 1980, l’artiste se retire de la scène avant d’y revenir en chantant Demain je recommence.

En janvier 2015, il donne l'ultime concert de sa carrière à l'Olympia, la scène qui l'a consacré et partage près de quatre heures de musique avec son public.

L’annonce de sa mort a suscité un vif émoi, notamment sur les réseaux sociaux. Sur Twitter de nombreuses personnalités ont tenu à rendre hommage à l’artiste en saluant sa mémoire.

Sur France Musique

Hommage à Guy Béart dans le dossier du jour de la Matinale culturelle, jeudi 17 spetembre

**► Etonnez-moi Benoît du 7 juin 2014 : Interview de Guy Béart par Benoît Duteurtre**
L'émission sera rediffusée le samedi 26 septembre.

Fin d'émission studio 131 à France Musique, avec messieurs Guy Béart & Benoît Duteurtre ( de gauche à droite ) © Annick Haumier - Radio France

Sur le même thème