Zubin Mehta

Zubin Mehta

Chef d’orchestre indien (1936 à Bombay)

Zubin Mehta a sans nul doute mené une des carrières les plus fulgurantes de l’après-guerre. Son immersion dans la vie d’un orchestre dès son plus jeune âge a certainement contribué à développer chez lui un talent rare qu’il n’a pas hésité pas à mettre au service des grandes causes.

Zubin Mehta est né au sein d’une famille appartenant à la communauté des  Parsis, originaires d’Iran. Son père, Mehli Mehta, violoniste, dirige l'Orchestre Symphonique de Bombay qu’il a fondé. A l’âge de 7 ans, le jeune Zubin commence le violon et le piano. A 11 ans, il participe à la vie de l’orchestre de Bombay, en tant que bibliothécaire ou garçon d’orchestre. Destiné à la médecine par son père, il opte finalement pour la musique. A 16 ans, il intégre l’Académie de Musique de Vienne, en piano, contrebasse et composition, avant d’être admis dans la prestigieuse classe de  direction d’orchestre de Hans Swarowsky. Il fait ses débuts de chef d’orchestre à Vienne même en 1958. La même année, il remporte le Concours International de Direction à Liverpool, ce qui lui vaut la nomination de chef d'orchestre adjoint de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liverpool. Sa carrière internationale est lancée. 

Zubin Mehta va enchaîner, parfois cumuler, les nominations à la tête des plus grandes phalanges. En 1960, succédant à Igor Markevitch, il est nommé directeur musical de l'Orchestre Symphonique de Montréal, poste qu’il occupera jusqu’en 1967. De 1962 à 1978, il assure la direction musicale de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles. Il y donne près de 90 concerts par an, effectue 11 tournées,  parcourant les deux côtes des Etats-Unis, le Canada, allant même jusqu’au Japon. A la fin de ce mandat, il prend la tête de l’Orchestre Philharmonique de New York, pour un contrat qui va durer 13 ans et offrir au public plus de 1000 concerts. Mais s’il est un orchestre avec lequel Zubin Mehta va tisser un lien privilégié, c'est l'Orchestre Philharmonique d’Israël. En 1961, il remplace Eugène Ormandy au pied levé. A l’issue de ce concert, l’enthousiasme du public et des musiciens est tel qu’il sera réinvité chaque année. En 1967, lors de la Guerre des Six Jours, il n’hésite pas à se rendre en Israël pour y donner des concerts de soutien à la population. Il est nommé directeur musical de l’orchestre en 1977, puis directeur artistique à vie en 1981.

Zubin Mehta a souvent déclaré aimer particulièrement l’opéra. En 1973, il le prouve en signant une version de référence de Turandot de Puccini avec Luciano Pavarotti, Joan Sutherland et l’Orchestre Symphonique de Londres. De 1985 à 2017, il assure la fonction duepremier chef du Teatro del Maggio Musicale Fiorentino de Florence. Il est aussi directeur artistique de l'Opéra d'État de Bavière à Munich de 1993 à 2006. En Israël, il avait prouvé qu’il était un artiste engagé : en juin 1994, il dirige le Requiem de Mozart avec l'Orchestre Symphonique et le Chœur de Sarajevo dans les ruines de la Bibliothèque nationale de Sarajevo, au bénéfice des victimes du conflit yougoslave. En 1999, il réunit l'Orchestre de l'Opéra de Bavière et l'Orchestre Philharmonique d'Israël pour interpréter la Symphonie n°2 «Résurrection» de Mahler, à proximité du camp de concentration de Büchenwald. En 2005, il dirige, à Madras, un concert en hommage aux victimes du tsunami d’Indonésie. Zubin Mehta a su aussi répondre présent lors de grands évènements médiatiques, comme le premier Concert des Trois Ténors, en 1990, avec Luciano Pavarotti, Placido Domingo et José Carreras. Enfin, il a eu l’honneur de diriger 5 Concerts du Nouvel An à Vienne, en 1990, 1995, 1998, 2007 et 2015. 

Zubin Mehta en 6 dates :

1958 : début de sa carrière de chef d’orchestre à Vienne

1960 : directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Montréal

1962 : directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles

1978 : directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de New York

1981 : directeur artistique à vie de l’Orchestre Philharmonique d’Israël

1990 : dirige et enregistre le premier Concert des Trois Ténors

Site officiel 

Biographie de la Documentation de Radio France, avril 2018

En savoir plus