Vincent Niclo

Vincent Niclo

Ténor dans plusieurs comédies musicales (Tristan et Iseut, Les Liaisons dangereuses, Roméo et Juliette, Autant en emporte le vent…), Vincent Niclo obtient la consécration en 2012, avec son album Opéra Rouge, enregistré avec les chœurs de l’Armée Rouge. Vendu à plus de 300 000 exemplaires, il lui permet de concrétiser son rêve de toujours : interpréter de grands classiques tels que « Nessun dorma » ou le Brindisi de La Traviata.

Fort de ce succès, Vincent Niclo part à la rencontre de son public au printemps 2013, en se produisant dans vingt Zénith à travers la France. Six mois plus tard, Céline Dion l’invite à assurer la première partie des concerts qu’elle donne au Palais Omnisports de Paris-Bercy. L’automne 2013 est également marqué par la sortie d’un nouvel album, conçu comme un hommage à Luis Mariano, dont on fête le centenaire de la naissance en 2014. Intitulé Luis et d’ores et déjà vendu à plus de 250 000 exemplaires, il réunit des extraits d’opérettes écrites à l’intention du légendaire ténor et des standards de la variété internationale qu’il contribua à faire connaître en France. À la même période, sort également l’album Forever Gentlemen, hommage à Frank Sinatra et au fameux Rat Pack, où Vincent Niclo chante avec Paul Anka, Corneille, Roch Voisine, Garou…

Le 20 mars 2014, Vincent Niclo est remonté sur les planches dans la comédie musicale La Belle et la Bête, au Théâtre Mogador, pour 25 représentations exceptionnelles. Puis il a entamé une tournée à travers la France intitulée « Mon premier rendez-vous », qui a fait étape au Châtelet le 24 mai.

En savoir plus