Stéphane Goldet

Stéphane Goldet

Productrice

Un premier bon professeur de piano dans l’enfance (Livia Rev), un grand maître côtoyé dans l’adolescence (Thierry de Brunhoff ) : ce furent les portes grandes ouvertes sur le monde du piano et de la musique de chambre. Puis ce furent des voyages en Autriche, à Salzbourg et à Vienne : et la passion de l’opéra —ainsi que de l’opérette.

Stéphane Goldet en quelques dates :

Une licence de musicologie (1973 ), quelques années d’enseignement de la musique, puis ce fut l’opportunité de rentrer dans l’équipe du Matin des musiciens (1980 ), aux côtés de Jacques Merlet, Dominique Jameux, Philippe Hersant et Jean-Pierre Derrien : la passion de la radio, toujours vive depuis cette date, Stéphane Goldet la leur doit.

Productrice régulière de la chaîne depuis 1981, en parallèle à ses émissions, Stéphane Goldet a participé à la revue Avant-Scène Opéra, à plusieurs Guides de la musique chez Fayard (dont celui de la Mélodie et du lied), ainsi que deux ouvrages : l’un sur le Quatuor au XXème siècle (Actes Sud, 1986), l’autre sur Hugo Wolf, ce dernier «grand» du lied romantique allemand (Fayard, 2003, Grand Prix des Muses).

France-Musique lui confie les "Plaisirs du Quatuor ", une série dont elle a eu l'initiative en 2012, pour la troisième saison consécutive.

• Son disque préféré : Beethoven, le dernier Quatuor op. 135, par le Quatuor Juilliard (1969)
• Son livre de chevet : Erri de Luca, Noyau d’olive
• Son film fétiche :Clint Eastwood, Sur la route de Madison