Paul Hindemith

Paul Hindemith

Compositeur, altiste et chef d’orchestre américain d’origine allemande (1895-1963)

Paul Hindemith est considéré comme l’un des compositeurs les plus importants de la première moitié du 20ème siècle. Pionnier dans l’écriture de la Gebrauchsmusik, c’est-à-dire la musique destinée à une utilisation précise, il a, comme professeur de composition, grandement influencé les compositeurs de la génération suivante.

Paul Hindemith travaille le violon dès l’âge de 9 ans avec A. Rebner  et la composition avec Arnold Mendelsohn. Son père est tué pendant la Première Guerre mondiale et Hindemith assure sa subsistance en devenant violon solo de l’Orchestre de l’Opéra de Francfort de 1915 à 1923, puis altiste du quatuor à cordes de son professeur Rebner. Altiste du Quatuor Amar  entre 1922 et 1929, il démarre une carrière de soliste à l’alto et s’adonne à la direction d’orchestre en menant surtout ses propres œuvres.
 Il rejoint l’avant-garde musicale en participant activement aux concerts de musique de Donaueschingen.
 A partir de 1933, Paul Hindemith rencontre des difficultés sur le plan artistique et politique, car il est marié à la fille d’un chef d’orchestre juif, Ludwig Rottenberg et par ailleurs continue obstinément à pratiquer de la musique de chambre avec des musiciens juifs. Refusant de se compromettre avec ce régime, il accepte des engagements à l’étranger, et après un court séjour en Suisse, émigre aux Etats-Unis. Assistant au Berkshire Music Center de Tanglewood en 1940 et il est professeur à l’université de Yale de 1940 à 1953.
 Il continue à diriger dans le monde entier tout en étant un compositeur très prolifique.
 Si ses premières œuvres montrent une opposition à toute tradition, il pratique dans le même temps les techniques du constructivisme. Dans cette optique, il cultive la Gebrauchsmusik  et est un farouche défenseur de la Hausmusik, conçue pour être interprétée chez eux par des amateurs. La série de ses œuvres intitulée Kammermusik  s’inscrit dans une tendance néoclassique : elle est écrite pour diverses combinaisons instrumentales, à l’image du style baroque. Employant l’atonalité, Paul Hindemith n’a jamais été tenté d’adopter le dodécaphonisme. Son esthétique peut se résumer à une synthèse des styles moderne, romantique, classique et baroque, et il a composé pour tous les instruments et dans tous les genres musicaux, y compris pour le cinéma.

Paul Hindemith en 6 dates    1915  : violon solo à l’orchestre de l’Opéra de Francfort
1927  : assistant en composition à la Hochschule für Musik de Berlin
1937  : fait ses débuts américains en jouant sa Sonate pour alto seul à la Library of Congress à Washington
1946  : obtient la nationalité américaine
1953  : professeur à l’université de Zürich
1954  : reçoit le Prix Sibelius

Paul Hindemith en 6 œuvres    1922  : Die junge Magd, 6 poèmes pour contralto, flûte, clarinette et quatuor à cordes
1935  : termine la composition de son opéra en 7 scènes *Mathis der Maler * (Mathis le peintre)
1943  : Sonate pour saxophone et piano
1950  : création du *Concerto pour clarinette * (1947) avec Benny Goodman    1957  : création de Die Harmonie der Welt, opéra en 5 actes sous la direction du compositeur
1963  : création à Vienne de sa dernière œuvre, une Messe  pour chœur mixte a cappella

Biographie de la Bibliothèque Musicale de Radio France, janvier 2014

En savoir plus