Paul Badura-Skoda

Paul Badura-Skoda

Pianiste autrichien (1927,Vienne / Autriche - 2019, Vienne / Autriche)

Soliste, chef d’orchestre, pédagogue, essayiste, musicologue, ou encore collectionneur de pianoforte et de pianos anciens, Paul Badura-Skoda était l’un des derniers grands interprètes de sa génération, investi notamment dans le répertoire des compositeurs viennois.

Diplômé de piano et de direction au Konservatorium der Stadt à Vienne, Paul Badura-Skoda a étudié avec Viola Thern, Otto Schulhof, puis avec Edwin Fischer en Suisse. Il devient lauréat du Concours Long-Thibaud (3e Grand Prix) à Paris en 1949. Cette année-là, Wilhelm Furtwängler et Herbert Von Karajan le font jouer comme soliste pour leurs concerts à Vienne. L’année d’après, il remplace au pied levé Edwin Fischer au Festival de Salzbourg, se faisant hautement remarquer. Sa carrière internationale commence avec trois grandes tournées, en Australie en 1952, aux États-Unis et au Canada en 1952-53 et en Amérique latine en 1953. En 1956, il dirige avec succès l'ensemble de chambre de l'Orchestre symphonique de Vienne. Il entreprend sa première tournée au Japon en 1959-60, un pays où il retournera à plusieurs reprises, et sa première tournée en Union soviétique en 1964. Paul Badura-Skoda a été le premier pianiste à se produire en Chine après la fin de la Révolution culturelle. Il a également joué au Kenya, en Tanzanie, en Afrique du Sud et en Egypte.

Ses nombreux enregistrements couvrent un répertoire large allant de Bach à Frank Martin. Il est le seul pianiste à avoir enregistré les sonates complètes de Mozart, Beethoven et Schubert sur des pianos modernes et d'époque. En CD ou DVD, il enregistre des œuvres de Bach, Haydn, Brahms, Chopin, Schumann, Debussy, Ravel et d'autres, et remporte plusieurs prix de la critique. Cherchant à interroger l'oeuvre musicale et à en retrouver l'esprit, à se rapprocher au plus près des intentions du compositeur, Paul Badura-Skoda a entrepris un travail musicologique considérable. Alors que ses propres compositions sont représentatives de la période à laquelle il appartient, Paul Badura-Skoda s'affirme comme un spécialiste du répertoire classique de l’Ecole viennoise, en abordant Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert en quête de la meilleure restitution possible de leurs œuvres. Il complète par ailleurs des œuvres inachevées de Mozart et Schubert et écrit des cadences.

Parmi ses rencontres marquantes, on note celles avec les compositeurs Frank Martin et Paul Hindemith. Quant à ses collaborations, elles se font avec Jörg Demus (son complice sur instrument ancien), David Oïstrakh, Herbert Karajan, Wilhelm Furtwängler, Karl Böhm, Charles Mackerras, John Eliot Gardiner et bien d'autres.
Pédagogue, il transmet ses connaissances et son expérience à de jeunes artistes talentueux, et apprécie particulièrement diriger des orchestres de jeunes. Pour lui, la musique réunit et constitue notre plus grand espoir pour un monde meilleur à venir. Parmi ses élèves figurent aussi les renommés Anne Queffélec et Jean-Marc Luisada.
Il a également écrit plusieurs ouvrages de références comme : Être musicien paru chez Hermann en 2007. Enfin, pourvu de nombreuses distinctions, il est Chevalier de la Légion d'Honneur et Commandeur des Arts et des Lettres.
Paul Badura-Skoda s'est éteint à Vienne (Autriche) à l'âge de 91 ans.

Paul Badura-Skoda en 7 dates :

1948 : Diplômé du Konservatorium der Stadt de Vienne, en piano et direction.

1970 : Tournée mondiale de l’intégrale des sonates de Beethoven.

1993 : Chevalier de la Légion d'honneur.

1991 : Tournée mondiale de 140 concerts en l’honneur de l’anniversaire de la mort de Mozart.

1997 : Commandeur des Arts et des Lettres.

2007 : Publication du recueil « Etre musicien » chez Hermann.

2018 : Nommé membre honoraire de l’Université de Musique et des Arts du Spectacle de Vienne.
 

Site officiel de Paul Badura-Skoda. 

Biographie de la Documentation de Radio France, octobre 2019.

En savoir plus