Ottorino Respighi

Ottorino Respighi

compositeur et chef d'orchestre italien (Bologne, 1879 - Rome, 1936)

A contre-courant par rapport aux avant-gardistes de son temps, Ottorino Respighi est un compositeur qui reste fidèle au langage néoclassique et laisse notamment de belles pages orchestrales : les Pins de Rome ou les Fontaines de Rome appartiennent au grand répertoire symphonique du XXe siècle.

Initié au violon et au piano par son père, Ottorino Respighi étudie la composition dans sa ville natale avec Giuseppe Martucci et Luigi Torchi, et, alors qu’il est nommé altiste dans l'orchestre du Théâtre Impérial de Russie à Saint-Pétersbourg, il s'initie à l’orchestration avec Rimski-Korsakov. Pendant une courte période, il reçoit les enseignements de Max Bruch également. Fixé à Rome comme professeur de composition à l’Académie de Sainte Cécile dès 1913, et après avoir publié des mélodies et quelques essais lyriques, il s’engage sur la voie du renouveau de la symphonie italienne : avec ses Fontaines de Rome (1924), il rencontre son premier grand succès. Suivent les Pins de Rome (1924), le Triptyque botticellien (1927) et les Fêtes romaines (1928). Ottorino Respighi donne des concerts partout dans le monde en tant que chef d'orchestre : il fréquente Toscanini et Mengelberg, Horowitz, Gieseking ou Wanda Landowska, ou encore Ravel, Saint- Saëns, Stravinsky, Schoenberg, Puccini, Busoni et Strauss.

La dernière période de sa vie marque un retour vers la scène; Respighi abandonne le langage symphonique pour se lancer dans la composition des opéras, en leur donnant en outre une dimension philosophique : Belfagor (1923), La campana sommersa (1927), et Marie l’Egyptienne (1932), La Fiamma (1934) rencontrent un succès plus important en Allemagne ou aux Etats-Unis qu’en Italie.

Ottorino Respighi en cinq dates :

1899 étudie avec Rimsky –Korsakov

1901 diplômé en violon et en composition au Liceo Musicale de Bologne

1913 nommé professeur de composition à l'Académie de Sainte Cécile à Rome

1919 épouse une de ses anciennes élèves, la chanteuse Elsa Olivieri-Sangiacomo, qui sera l'interprète de ses oeuvres

1919 travaille avec Diaghilev et les Ballets russes

Ottorino Respighi en six oeuvres :

1921 Concerto grégorien

1924 Pins de Rome

1924 Quartetto dorico per archi

1928 Fêtes romaines

1925 Rossiniana

1934 La Fiamma, opéra