Nikolaus Harnoncourt

Nikolaus Harnoncourt

Chef d'orchestre autrichien

Figure incontournable de l'histoire de la musique du XXe siècle, Nikolaus Harnoncourt était parmi les initiateurs du renouveau baroque dans les années 1960. Par ses écrits, ses recherches et son enseignement il a nourri la réflexion sur l'interprétation historique et laissé des enregistrements de référence de Bach, mais aussi de Haydn ou Mozart.

Né le 6 décembre 1929 à Berlin (Allemagne), Nikolaus Harnoncourt (de son nom complet Johann Nikolaus, comte de La Fontaine et d’harnoncourt-Unverzagt) est issu d’une famille aristocratique.

Elevé à Graz (Autriche), Nikolaus Harnoncourt étudie le violoncelle et la viole de gambe à l’Académie de musique de Vienne. Violoncelliste dans l’Orchestre symphonique de Vienne de 1952 à 1969,il s'intéresse tout particulièrement à la musique baroque et fonde dès 1953 le Concentus Musicus Wien, dont la particularité est l’interprétation sur instruments d’époque, avec celle qui devient la même année sa femme, Alice Hoffelner. Consentus Musicus Wien enregistre avec le label Telefunken (qui devient plus tard Teldec ) Purcell, Monteverdi, Rameau, et Bach qui le consacrent comme un des plus pointus dans le domaine de l'interprétation historique.

Jean-Sébastien Bach tient une place très importante dans la carrière de Nikolaus Harnoncourt : en 1971, il entreprend avec Gustav Leonhardt le tout premier projet d’enregistrement de l’intégralité des Cantates (projet achevé en 1990, sans les cantates n°51 et 199). C’est aussi cet attachement à Bach qui lui vaut, toujours avec Gustav Leonhardt, de figurer dans la Chronique d’Anna Magdalena Bach de Danièle Huillet et Jean-Marie Straub (1967).

Si Nikolaus Harnoncourt ne cesse, tout au long de sa carrière, de retourner vers le Cantor de Leipzig (notamment par les importants enregistrements de la Passion selon Saint Jean et de la Passion selon Saint Matthieu ), le chef d’orchestre aborde le répertoire classique et romantique. Dirigeant de nombreux orchestres, il se lie particulièrement avec trois d’entre eux : l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre philharmonique de Vienne, et l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam. De ces liens privilégiés naît une très riche discographie. Nikolaus Harnoncourt a également enseigné et donné des masterclass dans le monde entier, et pendant plus de 40 ans à l'Université et au Mozarteum de Salzburg .

Le 5 décembre 2015, à la veille de son 86ème anniversaire, Nikolaus Harnoncourt annonce son retrait de la vie musicale pour des raisons de santé. Il meurt le 5 mars 2016 à Sankt Georgen im Attergau, à l’ouest de Salzbourg (Autriche).

► Nikolaus Harnoncourt en cinq dates :
1929 : naissance à Berlin
1953 : fondation du Concentus Musicus Wien
1971 : début de l’enregistrement intégral des Cantates de Bach
2015 : retrait de la vie musicale
2016 : mort à Sankt Georgen im Attergau (Autriche)

► Nikolaus Harnoncourt en cinq enregistrements :

♪ Joseph Haydn, La Création
Orchestre symphonique de Vienne
Nikolaus Harnoncourt (direction)

♪ Jean-Sébastien Bach, LaPassion selon Saint Jean
Angela Maria Blasi, Anthony Rolfe Johnson, Robert Holl, Marjana Lipovsek, Anton Scharinger, Franz Leitner
Choeur Arnold Schönberg
Concentus Musicus Wien
Nikolaus Harnoncourt (direction)

♪ Felix Mendelssohn, le Songe d’une nuit d’été, la Nuit des Walpurgis
Orchestre de chambre d’Europe
Nikolaus Harnoncourt (direction)

♪ Ludwig van Beethoven, Symphonies
Orchestre de chambre d’Europe
Nikolaus harnoncourt (direction)

♪ Franz Schubert, Symphonies
Orchestre royal du Concertgebouw
Nikolaus Harnoncourt (direction)

En savoir plus