Ned Rorem

Ned Rorem

Compositeur, pianiste et écrivain américain (1923 Richmond, Indiana - )

Compositeur et pianiste, Ned Rorem s’affirme comme l’un des mélodistes américains les plus brillants : il possède un sens naturel de la ligne vocale et de la prosodie du texte.

Ned Rorem étudie le piano, le contrepoint et l’harmonie au Curtis Institute of Music de Philadelphie où il reçoit également une formation vocale de Gian Carlo Menotti. En 1944, il s’installe à New York et parfait son apprentissage à la Juilliard School of Music puis auprès de Virgil Thomson qui lui dispense des cours d’orchestration. Durant les étés 1946 et 1947, Ned Rorem étudie l’harmonie moderne avec Aaron Copland au Berkshire Music Center de Tanglewood. L’obtention du « Gershwin Memorial Award » lui permet de voyager en France où il assimile rapidement les arts musicaux et travaille aux côtés du compositeur Arthur Honegger. Il se lie d’amitié avec Francis Poulenc, Georges Auric ou encore Jean Cocteau et acquiert bientôt la protection de la vicomtesse Laure de Noailles qui lui ouvre le cercle des compositeurs modernes parisiens. De retour aux Etats-Unis en 1958, il répond aux commandes de diverses institutions et enseigne la composition au sein de plusieurs universités.
L’influence française reste la caractéristique la plus prononcée de la musique de Ned Rorem, particulièrement dans ses mélodies, genre auquel il consacre un peu plus de vingt-cinq cycles. Il est également l’auteur de plusieurs opéras, symphonies, concertos pour piano, pièces de musique de chambre et œuvres chorales : « Je conçois toute musique en terme de musique vocale. Quelles que soient les forces pour lesquelles je compose – tuba, tambourin, carillon – au fond de moi c’est toujours le chanteur qui essaye de s’exprimer. » Parallèlement à sa musique, Ned Rorem a publié une série d’écrits en anglais sous forme de journaux personnels qui relatent ses rencontres à Paris et à New York.
Ned Rorem en 5 dates :

1944 : Entre à la Juilliard School of Music où il étudie la composition avec Bernard Wagenaar
1946-1947 : Etudie avec Aaron Copland à Tanglewood
1949 : S’installe à Paris où il restera jusqu’à son retour définitif aux Etats-Unis en 1958
1966 : Publication de son premier journal The Paris diaryof Ned Rorem
1976 : Reçoit le Prix Pulitzer pour sa pièce orchestrale Air Music

Ned Rorem en 6 oeuvres :

1950 :Sicilienne, pour deux pianos
1960 :Trio, pour flûte, violoncelle et piano
1965 :Miss Julie, opéra
1967 :Water Music, pour clarinette, violon et orchestre
1974 :Air Music, pour orchestre
1983 :An American Oratorio, pour ténor, chœur et orchestre

Biographie de la Documentation de Radio France, janvier 2014

En savoir plus