Menahem Pressler

Menahem Pressler

Pianiste américain d’origine allemande (Magdebourg, 1923)

Disciple de Busoni et Steuermann, Menahem Pressler s’est élevé au rang des musiciens les plus renommés de son temps. Avec une carrière dépassant les six décennies, il continue de captiver ses publics à travers le monde, tant comme soliste que chambriste, tout en se consacrant à l’enseignement.

Menahem Pressler naît en Allemagne dans une famille juive de la moyenne bourgeoisie. Enfant, il  étudie d’abord le violon, puis le piano auprès d’un professeur particulier. En 1938, suite à l’avènement du régime nazi, sa famille fuit l’Allemagne pour la Palestine. Là, il suit l’enseignement d’Eliah Rudiakow et de Leo Kestenberg, alors directeur de l’Orchestre de Bronislaw Huberman, futur Orchestre Philharmonique d’Israël. A l’âge de vingt-trois ans, il remporte le Prix Debussy au Concours de Piano de San Francisco. Etabli aux Etats-Unis, il étudie auprès de Ferruccio Busoni et Eduard Steuermann, et entre dans le corps enseignant de l’Ecole de musique de l’Université d’Indiana à trente-deux ans. 

La carrière de Menahem Pressler se partage entre ses activités de soliste et de musicien de chambre, notamment au sein du Beaux Arts Trio dont il est le fondateur et seul membre permanent. Depuis sa première formation du Berkshire Music Festival de 1955 avec Daniel Guilet (violon) et Bernard Greenhouse (violoncelle), l’ensemble s’est imposé comme le plus important trio avec piano de son temps ; une référence en termes de musique de chambre. Cette collaboration participe grandement à la réputation de Menahem Pressler, qui mène parallèlement une brillante carrière de soliste. Après des débuts très remarqués avec le Philadelphia Orchestra sous la baguette du chef Eugene Ormandy, il multiplie les tournées à travers les États-Unis et l’Europe. Il se produit alors aux côtés des orchestres de New York, Chicago, Cleveland, Pittsburgh, Dallas, San Francisco, Londres, Paris, Bruxelles, Oslo et Helsinki. En tant que chambriste, il joue également avec les quatuors Juilliard, Emerson, l’American et le Cleveland Quartets. Son travail lui vaut d’être distingué par de nombreuses récompenses, parmi lesquelles six Grammy Nominations, la Wigmore Medal, le prix Menuhin et d’autres prix décernés par Gramophone Magazine, l’International Chamber Music Association et Chamber Music America. Menahem Pressler est également Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Ayant enregistré une grande partie du répertoire de musique de chambre pour piano avec le Beaux Arts Trio pour le label Philips, Menahem Pressler est également l'auteur d'une trentaine de disques solos, couvrant un large catalogue d'oeuvres, de J.-S. Bach à Paul Ben-Haim. Professeur de piano à l’Indiana University Jacobs School of Music depuis plus de soixante ans, il est docteur honoris causa de plusieurs universités américaines, dont la Manhattan School of Music, l’Université de Nebraska, le San Francisco Conservatory of Music et la North Carolina School of the Arts, et continue de transmettre son enseignement au travers de master-classes dispensées dans le monde entier.

Je suis un pianiste-né, au sens littéral du terme. J’ai dédié ma vie au piano, ma vie à la musique : ils me nourrissent chaque jour. Que vous connaissiez ou non la notoriété publique, laquelle n’est qu’une forme visible, entendez « socialement valorisée », d’accomplissement personnel, c’est une existence riche et sainement remplie que celle que l’on parvient à consacrer exclusivement à son art. J’aime les possibilités créatrices qu’il m’offre, j’aime étudier les œuvres, j’aime la rencontre et le partage avec le public, et je ne me passe pas du plaisir de transmettre et de jouer avec les autres. Je suis un survivant. Je ne veux pas ouvrir la bouche au démon, mais j’en éprouve une gratitude infinie. Je veux toujours vivre et agir.

Propos recueillis par Frédéric Gaussin pour Le Mag du Piano, jejouedupiano.com

Menahem Pressler en 6 dates : 

  • 1946 : remporte le Prix Debussy au Concours de Piano de San Francisco
  • 1955- : professeur à l’Ecole de musique de l’Université d’Indiana
  • 1955 : fondation du Beaux Arts Trio
  • 2005 : nommé commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres
  • 2012 : Prix Menuhin remis par la Reine d’Espagne
  • 2016 : Victoire d'honneur lors de la 23e cérémonie des Victoires de la musique classique

Site officiel

Biographie de la Documentation musicale de Radio France, mai 2018

En savoir plus