Maurizio Pollini

Maurizio Pollini

Pianiste italien (1942, Milan)

Maurizio Pollini est une des plus grandes figures du piano contemporain. Il a su accéder à une notoriété mondiale grâce à ses interprétations des compositeurs du répertoire romantique, et s’est efforcé de mettre son talent au service de la promotion de la musique contemporaine.

Fils d’un architecte et d’une musicienne, Maurizio Pollini commence le piano à six ans avec Carlo Lonati. Exceptionnellement doué, il donne son premier concert à Milan à l’âge de 10 ans. Puis il parfait sa formation au Conservatoire de Milan auprès de Carlo Vidusso. Son travail est récompensé en 1957, avec le second Prix au Concours International de Genève, et surtout en 1960, avec un Premier Prix au Concours International Chopin de Varsovie. Le jury y est alors composé, entre autres, d’Heinrich Neuhaus, Nadia Boulanger et d’Arthur Rubinstein qui déclarera par la suite « Il joue mieux qu’aucun d’entre nous ». Devant ce couronnement, Maurizio Pollini ne s’emballe pas outre mesure. Il refuse de se lancer dans une carrière de prodige. Il décide de faire une pause, met ses débuts de carrière entre parenthèse, et assiste, en 1962, aux master-classes d’Arturo Benedetti Michelangeli. Il fait ses vrais débuts de concertiste en 1963, à Londres puis Berlin, s’envole pour les Etats-Unis en 1968, et se produit pour la première fois avec la Philharmonie de Berlin en 1970. Très vite, il impose une image de musicien moderne, brillant dans le « grand répertoire » du XIXème, mais toujours s’appuyant sur le texte musical, refusant les effets excessifs, du rubato par exemple. Si ces caractéristiques le font parfois passer pour un musicien froid, il n’en gagne pas moins les faveurs du public et de la presse. Il commence à enregistrer chez DGG en 1971. Ses Etudes de Chopin, sont mondialement encensées. Et dans l’ensemble, ses enregistrements de Beethoven, Chopin, Schubert et Bartok vont être abondamment récompensés. Avec l’intégrale des œuvres pour piano d’Arnold Schoenberg, il exprime son attirance vers le répertoire du XXème. Il interprète le Concerto pour piano de Robert Schumann sous la direction d’Herbert Von Karajan en 1974 et fait ses débuts de chef d’orchestre à la Scala en 1976. Mais il abandonne très vite l’idée de mener de front les deux carrières, de concertiste et de chef. Tout au plus, par la suite, il dirigera au piano des concertos de Mozart. Ses prestations d’accompagnateurs sont plutôt rares. Toutefois, il donne une série de concerts avec Dietrich Fischer-Dieskau en 1977, puis avec Mstislav Rostropovitch en 1979.

Engagé en faveur des causes sociales ou humanitaires, Maurizio Pollini n’hésite pas à se produire dans des usines ou à jouer pour la paix au Viet-Nam ou contre les dictatures d’Amérique Latine. En 1985, il aborde la musique de Jean-Sébastien Bach. Il interprète le premier livre du Clavier bien tempéré lors d’une tournée de concerts, œuvre qu’il enregistre dans la foulée. En 1993, c’est au tour de l’intégrale des Sonates pour piano de Ludwig van Beethoven qu’il interprète à Berlin, Munich, New York, Milan et Paris. Maurizio Pollini œuvre, depuis le début de sa carrière, en faveur de la musique contemporaine. Il entretient, depuis de nombreuses années une réflexion sur les rapports entre le public et la musique du XXème. En 1995, il crée le Progetto Pollini, une série de concerts dont les programmes mêlent contemporain et « grand répertoire ». Sur un modèle approchant, il crée Perspectives au Carnegie Hall de New York. Et, enfin, en 2001 il produit la série Kontrapunkte à Salzbourg. La même année, sort un documentaire de Bettina Ehrhardt sur les relations d’amitié entre Luigi Nono, Claudio Abbado et Maurizio Pollini. Pour le pianiste italien, ces dernières années sont placées sous le sceau de Beethoven avec l’achèvement, en 2015, de son enregistrement de l’intégrale des Sonates pour piano.

Maurizio Pollini en 6 dates :
1960 : Premier Prix au Concours International Chopin de Varsovie
1963 : début de carrière en Europe
1971 : commence à enregistrer chez DGG
1973 : Enregistre les Etudes pour piano de Chopin
1995 : crée le Progetto Pollini afin de promouvoir la musique contemporaine
2015 : achèvement de son intégrale des Sonates pour piano de Beethoven sur CD

Biographie de la Documentation de Radio France, septembre 2015