Marianne Beate Kielland

Mezzo-soprano norvégienne (Lorenskog, 12/10/1975)

La mezzo-soprano Marianne Beate Kielland, une des interprètes les plus en vue en Scandinavie, s’est construit un vaste répertoire allant des œuvres de Monteverdi à la musique contemporaine. L’amplitude de son répertoire et la variété des styles déployés lui valent de compter parmi les artistes lyriques incontournables des 20ème et 21ème siècle.

Après avoir étudié auprès de Svein Bjørkøy et d’Ingrid Bjoner à l’Académie de Musique de Norvège, Marianne Beate Kielland  se perfectionne auprès d’Oren Brown et de Barbara Bonney, et participe également à des master-classes avec Dietrich Fischer-Dieskau. Recrutée dès la fin de son cursus par l’Opéra d’Etat de Hanovre pour la saison musicale  2001-2002, elle mène ensuite une carrière internationale florissante, autant dans des récitals que dans l’oratorio, des concerts, dans l’opéra ou le théâtre musical plus contemporain, et se produit régulièrement dans son propre pays.                                               

Marianne Beate Kielland est une mezzo-soprano recherchée  car elle interprète des œuvres d’un vaste répertoire qui court des premières œuvres de la période baroque à Berlioz, de Beethoven à Honegger en passant par Bruckner, ou encore de Bach à Stockhausen ou Cage. Elle a travaillé avec des chefs très différents parmi lesquels il convient de citer Fabio Biondi, Frans Brüggen, René Jacobs, Mark Minkowski, Christophe Rousset, Vasily Petrenko, Jukka-Pekka Saraste, Masaaki Suzuki….                

Marianne Beate Kielland peut compter à son actif déjà plus d’une quarantaine d’enregistrements de CD de compositeurs très éclectiques.Très appréciée des chefs d’orchestre pour son adaptabilité, sa capacité à interpréter dans le style de l’époque ravit ses confrères et conquiert le public.                                                                                        

La mezzo-soprano norvégienne expose une ligne de chant précise et stable ; sa voix est ample avec des aigus riches et lumineux, et des registres très homogènes. Le traitement imaginatif des textes, appuyés par une diction claire, confèrent à ses interprétations une exceptionnelle sincérité.

Marianne Beate Kielland en 6 dates :

  • 2000 : diplômée de l’Académie de Musique de Norvège
  • 2005 : sortie du CD de J-S Bach, Cantates sacrées pour alto
  • 2012 : nominée pour les Grammy Awards dans la catégorie Meilleur album vocal classique pour Veslemøy Synsk, compositions vocales de Grieg et d’Olav Anton Thommesen
  • 2014 : un disque compact des mélodies de Grieg
  • 2017 : parution du CD de Honegger, Le Roi David
  • 2018 : parution d’un disque de mélodies de Mahler

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France (août 2019)

En savoir plus