Marc-André Dalbavie

Marc-André Dalbavie

Compositeur et chef d’orchestre français (Neuilly-sur-Seine, 1961-)

Elève de Pierre Boulez et de Marius Constant, Marc-André Dalbavie est aujourd’hui l’un des compositeurs les plus joués de sa génération. Professeur de composition au CNSMDP depuis 1996, il continue d’écrire pour différentes formations à travers le monde.

A vingt ans, Marc-André Dalbavie entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il suivra les cours de Michel Philippot pour la composition, de Guy Reibel en électroacoustique, de Betsy Jolas et Claude Ballif en analyse, de Marius Constant pour l'orchestration, de Tristan Murail pour l'informatique musicale et de Pierre Boulez pour la direction d'orchestre. En 1985, il rejoint le département de recherche de l’IRCAM et se consacre à la composition assistée par ordinateur, ainsi qu’à l’analyse du spectre sonore jusqu’en 1990. Diadèmes, sa première œuvre réalisée à l’IRCAM, lui vaut un premier succès mondial. Cette pièce a été enregistrée par l'Ensemble Intercontemporain en 1996, sous la direction de Pierre Boulez. Marc-André Dalbavie compose par la suite pour de prestigieuses formations à travers le monde. Son œuvre Color, composée en 2001, est l'une des trois au programme de l'épreuve de musique du baccalauréat session 2012.

Le travail de Marc-André Dalbavie est basé sur une recherche autour du timbre et du phénomène sonore, liée à l’électronique. Il utilise notamment la notion de processus, héritée de György Ligeti, et l’écriture spectrale qu’il cherche à développer et à étendre aux divers paramètres musicaux.

« Ce qui m'a passionné chez Ligeti, c'est la notion de processus, autrement dit, le fait que sa musique se transforme de façon continue.[...] Le principe de phénomènes récurrents, transformés au fur et à mesure de leurs itérations, offrait une base musicale échappant totalement au système discursif classique, et même sériel. » Marc-André Dalbavie, Le son en tout sens, pp. 18-19.

Dalbavie en 5 dates :

  • 1985 : rejoint le département de recherche de l’IRCAM
  • 1994 : remporte le Prix de Rome américain ainsi que le Prix de composition aux Salzburger Osterfestspiele
  • 2001 : Lauréat du Grand Prix SACEM de la musique symphonique
  • 2004 : Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture
  • 2005 : Compositeur à l’honneur du festival « Présences » de Radio-France

Dalbavie en 5 œuvres :

  • 1984 : Interludes, cinq pièces pour violon solo
  • 1986 : Diadèmes, pour alto solo transformé, ensemble électronique et ensemble instrumental
  • 1996 : Concerto pour violon et orchestre
  • 2001 : Color, pour orchestre
  • 2010 : Gesualdo, opéra en trois actes

Biographie de la Bibliothèque musicale de Radio France, janvier 2018

En savoir plus