Ludovic Tézier

Ludovic Tézier

baryton français (Marseille, 1968 - )

Excellent connaisseur du répertoire français du XIXe siècle, le baryton français Ludovic Tézier s'inscrit dans la tradition de ses illustres prédécesseurs: Robert Massard, Ernest Blanc ou Gabriel Bacquier.

Né à Marseille, le baryton français Ludovic Tézier étudie le chant avec Claudine Duprat, du CNIPAL et de l'École d'Art lyrique de l'Opéra de Paris aux côtés de Michel Sénéchal, avant de rejoindre la troupe comme baryton à Lucerne. Il est très vite remarqué par Nicolas Joël qui lui donne son premier rôle à Toulouse. C'est alors qu'il auditionne pour Jean Pierre Brossmann et entre à l'Opéra de Lyon. Sa carrière de soliste invité prend son envol en 1999 et il chante depuis dans les plus importants opéras du monde et sous la baguette des plus prestigieux chefs d'orchestre :
Glyndebourne, Deutsche Oper Berlin, La Scala de Milan. A partir de 2000, s'en suivent les débuts importants : le Met de New York, le Royal Opera House Covent Garden, La Monnaie à Bruxelles.

Ludovic Tézier a incarné de nombreux rôles du répertoire lyrique Conte d’Almaviva, Enrico (Lucia di Lammermoor), Jeletzki, Albert (Werther), Luna (Il trovatore), Marcello, Escamillo, Ankarstrom, Wolfram, Don Giovanni, Belcore, Eugen Onegin, Ford, Rigoletto, Rodrigo – parmi tant d'autres.

Pratiquant quatre langues, dont le russe, Ludovic Tézier aborde avec facilité les compositeurs les plus variés: de Mozart à d'Indy, en passant par Verdi, Massenet ou Tchaikovski. Il se produit également en récital et a enregistré les mélodies de Berlioz et Liszt.

Ludovic Tézier en cinq dates :

1977 premier choc musical : reçoit en cadeau les vinyles avec les ouvertures de Wagner
1998 deuxième prix ex-aequo avec la mezzosoprano Joyce di Donato au concours Operalia
1999 débuts sur les scènes internationales
2005 début au Wiener Staatsoper dans le rôle du Conte d’Almaviva
2006 prix du meilleur artiste lyrique des Victoires de la musique classique (France)