Lucky Peterson

Lucky Peterson

guitariste, organiste et chanteur de blues américain (Buffalo,13 décembre 1964 - Dallas, 17 mai 2020)

Célébré par les amateurs de blues, l'organiste, guitariste et chanteur Lucky Peterson est une figure légendaire du blues américain, à la personnalité passionnée et généreuse

« Je n’ai pas choisi le blues, c’est le blues qui m’a choisi » disait-il.

De son vrai nom Judge Kenneth Peterson, fils du guitariste et chanteur James Peterson,  le bien nommé Lucky apprend très tôt l’orgue (avec Bill Doggett et Jimmy Smith), dans une vie baignée par la musique ; surnommé Little Lucky Peterson, l’enfant est vite repéré comme enfant prodige de l’orgue alors qu’il joue dans le club tenu par son père, le Governor’s Inn. Willie Dixon, un des artistes du moment, prend l’enfant de 5 ans sous son aile et produit son 1er album « Our Future. » Les invitations à participer à des émissions télévisées commencent, notamment le Ed Sullivan Show, ou What’s my line et bien d’autres contribuent à la faire connaître dans tout le pays. 

Au début des années 80, Lucky Peterson se produit avec des artistes et des groupes, notamment dans l’orchestre de Bobby Blue Band.  Et c’est la sortie de l’album _Lucky Strike_s qui lance sa carrière de soliste ; à 25 ans, il peut occuper tous les postes : guitare, clavier comme à la basse ou en chantant, il signe des arrangements et des titres originaux. Cette riche carrière en solo ne l’empêche pas de multiplier les collaborations, parmi lesquelles on peut citer le bassiste Bootsy Collins avec lequel il forme un duo, la chanteuse Mavis Staples, le trompettiste Wynton Marsalis ou encore son épouse la chanteuse Tamara Peterson. Il se produit sur scène partout dans le monde, avec notamment son groupe The Organization, et pimente son blues de jazz, soul, funk, R&B et de rock. Son album Organ Soul Session montre le regain d’intérêt qu’il porte à son premier instrument l’Orgue Hammond ; son deuxième instrument, la guitare, lui permet de briller sur scène par un style particulier inspiré par entre autres par BB King.

Très apprécié par le public français, il sera regretté au club New Morning à Paris, mais aussi dans les nombreux festivals de jazz en France. Alex Dutilh, producteur sur France Musique, voit en lui "une boule d'énergie solaire. Comme guitariste, comme organiste, comme showman, comme so real bluesman."

Lucky Peterson en 6 dates :

  • 1972 : invité à jour de l’orgue dans l’émission Young People’s Show
  • 2014 : The Son of a Bluesman, renvoie à ses souvenirs d’enfance. 
  • 2015 : ouvre la 36ème édition du festival Jazz à Vannes  
  • 2018 : nominé au Royaume Uni pour un award « Best Blues Act » 
  • 2019 : fête ses 50 ans de carrière, un début selon lui !
  • 2020 : en février, étape à La Maroquinerie, à Paris, dernière rencontre avec le public français.

Lucky Peterson en 6 albums :

  • 1989 : Lucky Strikes (Alligator)  
  • 1996 : Spirituals & Gospel Dedicated to Mahalia Jackson (Verve / Gitanes – Jazz Productions) 
  • 2003 : Black Midnight Sun (Dreyfus Jazz) 
  • 2009 : Organ Soul Session (Emarcy / Universal Jazz) : triple album de reprises  
  • 2014 : The song of Bluesman (Jazz Village)
  • 2019 :  50... Just warming up ! (Jazz Village)

Biographie de La Documentation Musicale de Radio France (mai 2020)

En savoir plus