Luciano Berio

Luciano Berio

compositeur italien (Oneglia/Imperia, 1925 - Rome, 2003)

Figure clé de la musique italienne d’après-guerre, Luciano Berio est un compositeur de musique expérimentale et électronique, et l’un des compositeurs les plus prolifiques du XXe siècle. Ses œuvres interrogent à la fois les sphères musicales, culturelles et historiques.

Suite à son service militaire lors de la deuxième guerre mondiale, Berio s’inscrit au Conservatoire de Milan en 1946 afin d’étudier la composition avec Giulio Cesare Paribeni et Giorgio Federico Ghedini. Berio découvre aussi la Seconde Ecole de Vienne et notamment les compositeurs tels que Schoenberg, Berg et Webern. C’est également à cette époque que Berio rencontre sa future femme, la chanteuse Cathy Berberian, avec laquelle il explorera les possibilités musicales de la voix. Après ses études au conservatoire, Berio part en 1952 aux Etats-Unis pour participer au Berkshire Festival à Tanglewood et continuer ses études de composition avec le compositeur Luigi Dallapiccola, avec qui Berio approfondit ses connaissances du sérialisme. Lors de ce séjour aux Etats-Unis, Berio assiste au premier concert américain de musique électronique qui lui ouvre une porte au monde de musique électronique et électroacoustique.

Berio rencontre Bruno Maderna en 1953, avec lequel il fonde en 1955 le « Studio di Fonologia Musicale » à Milan, lui permettant d’approfondir sa passion pour la musique électronique. Il rencontre également Pierre Boulez, Henri Pousseur et Mauricio Kagel lors de son passage à Darmstadt en 1954. Entre 1965 et 1980, Berio intègre plusieurs institutions incontournables de musique avant-garde, telles que le Juilliard School de New York (1965-1971), la section électroacoustique de l’Ircam (1974-1980) et de l'Université d'Harvard (1994-2000).

Bien que Berio soit entouré de compositeurs « sérialistes », il juge ce monde renfermé, ne s’adressant qu’à une fraction du public. Il refuse donc de s’associer à une seule école de pensée musicale et se dit plutôt ouvert à tous les styles de musique qui lui permettent de composer la musique qu’il recherche.

Luciano Berio en 5 dates :

1950 : épouse Cathy Berberian : elle lui fait découvrir toutes les possibilités de la voix
1951 : découvre la musique électronique lors d’un séjour en Amérique
1955 : fonde le « Studio di Fonologia à Milan » avec Bruno Maderna
1966 : Prix Italia avec Laborintus II
1974 : nommé directeur du département électro-acoustique de l’IRCAM

Luciano Berio en 5 œuvres :

1958-2002 : Sequenza I – XIV
1965 : Laborintus II
1968 : Sinfonia
1978 : Les mots sont alles
1999 : Altra voce

Biographie de la Documentation de Radio France