Leonard Bernstein

Leonard Bernstein

Compositeur, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue américain (Lawrence, Massachusetts 1918 – New York 1990)

Célèbre pour ses comédies musicales dont West Side Story, Leonard Bernstein est un chef d’orchestre, pianiste et compositeur représentatif de l’Amérique du 20ème siècle. Nombre de ses airs sont entrés dans la mémoire collective et ont été transformés en standards de jazz.

Leonard Bernstein débute la musique par des cours de piano, puis intègre l’Université d’Harvard d’où il sort diplômé en 1939. Il parachève ses études musicales au Curtis Institute de Philadelphie. Dès les années 1940, Bernstein assiste Serge Koussevitzky au sein de l’Orchestre Philharmonique de Boston. En 1943, c’est Bruno Walter qu’il remplace au Philharmonique de New York, se faisant remarquer pour un concert au Carnegie Hall diffusé à la Radio Nationale. Suite à cela, les contrats pour diriger des orchestres de tout horizon se multiplient. En 1945, il est nommé directeur musical du New York City Symphony Orchestra, et en 1958, de l’Orchestre Philharmonique de New-York.  Il dirigera ensuite l’Orchestre Philharmonique d’Israël, de Vienne, du Concertgebouw d’Amsterdam, de Londres et enfin de Berlin.

Bernstein consacre également une grande partie de son énergie à l’enseignement, à la tête du département de la musique à Tanglewood. Par la suite, il démocratise les cours de musique en créant les Young People’s Concerts à la télévision, et en animant de nombreuses master-classes.
Grand défenseur de la musique américaine de son temps à l’instar d’Aaron Copland, Bernstein grave environ quatre-cents disques, dont la moitié avec le Philharmonique de New York. Ses interprétations d’œuvres de Haydn, Beethoven, Brahms, Schumann, Sibelius, Tchaïkovski, Bruckner et surtout Mahler auquel il s’identifiait, restent encore des références. Son activité de composition est également foisonnante et ce, dans divers genres : 8 comédies musicales, 3 symphonies, 3 ballets, diverses compositions pour piano, pour chœur, des cycles de mélodies, de la musique de scène et de la musique de chambre.

Toute sa vie Bernstein s’est efforcé de concilier des aspirations contradictoires : musique de divertissement et musique 'sérieuse', musique populaire s’adressant à un large public et musique savante lui assurant la reconnaissance de ses pairs, influences jazzy ou latino et références aux avant-gardes occidentales, direction d’orchestre et activités de compositeur. Avec détermination il a su s’inscrire dans la lignée des George Gershwin et Aaron Copland pour créer une authentique musique américaine, puisant à de multiples sources (principalement le jazz), parfois teintée de mélancolie, mais toujours dynamique et optimiste.

Bernstein en 6 dates :

  • 1943 : Bernstein remplace Bruno Walter au pied levé au Philharmonique de New York: sa carrière de chef est lancée.
  • 1953 : Premier chef d’orchestre américain à diriger un opéra à la Scala de Milan.
  • 1954 : Bernstein commence à animer les émissions de télévision autour de la musique classique.
  • 1958 : Directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de New York.
  • 1958-1973 : Présentation des Young People’s Concert.
  • 1989 : A l’occasion du concert en l’honneur de Berlin appelé « The Berlin celebration concert » donné pendant la destruction du mur de Berlin, il dirige un orchestre formé de musiciens des quatre zones d’occupation.

Bernstein en 6 œuvres :

  • 1944 : On the Town
  • 1956 : Candide (révisé en 1989) 
  • 1957 : West Side Story
  • 1963 : Kaddish 
  • 1965 : Chichester Psalms 
  • 1971 : Mass, oratorio scénique

Biographie de la Documentation de Radio France

En savoir plus

Leonard Bernstein : notre sélection