Leif Ove Andsnes

Leif Ove Andsnes

Pianiste norvégien (1970, Karmøy)

Pianiste international, Leif Ove Andsness affectionne le répertoire romantique, et en particulier celui des compositeurs scandinaves. Ses enregistrements des œuvres pour piano d’Edvard Grieg font l’unanimité auprès de la critique.

Leif Ove Andsness fait ses études musicales au Conservatoire de Bergen, en Norvège, où il suit les cours de Jiří Hlinka. En 1987, il remporte le Prix Hindemith à Francfort, puis le Prix Grieg en 1989. Il débute très rapidement une carrière internationale en Europe et aux Etats-Unis.

En 1992, il fait ses débuts de soliste avec le Berliner Philharmoniker au Festival Proms de Londres puis ses débuts en récital en 1998 à l’Auditorium du Louvre, à Paris. S’il donne régulièrement des récitals dans les plus grandes salles du monde, (pas moins de sept au Carnegie Hall en l’espace d’une année !), Leif Ove Andsness est aussi un chambriste passionné il se produit notamment à plusieurs reprises avec le violoniste Christian Tetzlaff, le ténor Ian Bostridge, le baryton Matthias Goerne, le Quatuor Artemis.

Parallèlement à son activité de musicien, il a été co-directeur musical du Festival de musique de chambre de Risør en Norvège pendant près de vingt ans et professeur à la Norwegian Academy of Music d’Oslo, au Royal Music Conservatory of Copenhagen et membre de la Royal Swedish Academy of Music.

Sa riche discographie comprend un répertoire varié d’enregistrements d’œuvres d'Edvard Grieg, Robert Schumann, Frédéric Chopin, Franz Schubert, Leoš Janáček, Béla Bartók, Joseph Haydn, Franz Liszt, Benjamin Britten, Serge Rachmaninov… Leif Ove Andsness a également effectué une grande tournée intitulée le « Voyage Beethoven », qu’il a présentée dans toute l’Europe, aux États-Unis, et au Japon. Il a par ailleurs réalisé le premier enregistrement mondial du Concerto pour piano (2005) de Marc-André Dalbavie et The Shadows of Silence de Bent Sørensen, deux œuvres dont il est le dédicataire et qui font de lui « un interprète dynamique de la musique contemporaine. » (New York Times)

En quelques dates

2004-2005 : donne sept récitals au Carnegie Hall de New York.
2007 : reçoit le prix Peer Gynt, décerné par le Parlement de Norvège.
2009 : donne le Concerto pour piano de Marc-André Dalbavie (dont il est le dédicataire) au Théâtre des Champs Elysées, aux côtés de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et sous la direction de Myung-Whun Chung.
2010 : devient pianiste en résidence à la Philharmonie de Berlin.
2013 : admis au Gramophone Hall of Fame.

Biographie de la Documentation de Radio France, mars 2016

En savoir plus