Kurt Sanderling

Kurt Sanderling

Chef d'orchestre allemand (Arys, Prusse-Orientale,1912 - Berlin, 2011)

Chef d’orchestre allemand naturalisé russe en 1940, Kurt Sanderling assure lors de sa carrière la direction de grands orchestres soviétiques et européens, tels que l’Orchestre Philharmonique de Leningrad, l’Orchestre Symphonique de Berlin, et la Staatskapelle de Dresde. Il est notamment reconnu pour ses interprétations des symphonies de Brahms et de Chostakovitch.

Etudiant à Königsberg et répétiteur à Berlin jusqu’à 1936, il fuit ensuite l'Allemagne nazie en raison de ses origines juives. Il s’installe en Union Soviétique, travaillant à la Radio de Moscou en tant qu’assistant de Georges Sébastian à l’Orchestre Symphonique Tchaïkovsky. En 1942, il est nommé à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Leningrad, conjointement avec Mravinski, poste qu’il conserve jusqu’en 1960. Il enseigne également pendant plusieurs années au Conservatoire de Leningrad. En 1960, il décide de retourner en Allemagne afin d’assumer le poste de directeur de l’Orchestre Symphonique de Berlin, ainsi que la direction de la Staatskapelle de Dresde.

Kurt Sanderling côtoie lors de sa carrière plusieurs grands compositeurs tels que Chostakovitch, dont il devient un grand défenseur et interprète, et surtout Jean Sibelius, compositeur qu’il souhaitait faire connaître et apprécier en enregistrant une intégrale de ses œuvres symphoniques.

A partir de 1977, suite à son départ de la direction de l’orchestre de Berlin, Sanderling mène une carrière internationale de chef invité et de chef honoraire, autant en Europe qu’à l’étranger, notamment au Japon où il est nommé chef honoraire du Yomiuri Nippon Symphony Orchestre de Tokyo. Il crée également plusieurs œuvres de compositeurs est-allemands, tels que Günther Kochan (Divertimento pour orchestre en 1965), Siegfried Matthus, Ernst Hermann Meyer (Serenata pensierosa en 1965), Rudolf Wagner-Régeny (Einleitung und Ode en 1967), et Ruth Zechlin (Thema mit 5 Veränderungen pour grand orchestre en 1971). Il ne quitte ses fonctions qu’en 2002, quand il annonce sa retraite à l’âge de 90 ans.

Kurt Sanderling en quelques dates :
1936 Quitte l’Allemagne pour s’installer en Union Soviétique
1942 Nommé à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Leningrad
1943 Rencontre le compositeur Dmitri Chostakovitch
1960 Retourne en Allemagne
2002 Nommé Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique
2002 Annonce sa retraite

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France (décembre 2015)

En savoir plus