Kenji SAKAI

compositeur japonais

Il est né Osaka (Japon) en 1977. Après ses études du piano et de la composition au Japon, avec Yoko Kubo et Kei Kondo aussi avec Syuichi Maeda et Hinoharu Matsumoto à l'Université des Beaux-arts et de la Musique de Kyoto, il s'installe à Paris depuis 2002 et il travaille la composition, l'électronique et l'analyse avec Frédéric Durieux, Allain Gaussin, Marco Stroppa, Luis Naon, Claude Ledoux et Michaël Levinas au Conservatoire National Supérieur de la Musique et de la Danse de Paris (CNSMDP), puis avec Michael Jarrell à la Haute Ecole de la Musique de Genève.
En 2007-2009, il suit le cursus de l'ircam.

Président du jury Toru Takemitsu Composition Award, dont Kenji Sakai remporte en 2009 le Premier Prix, Helmut Lachenmann reconnaît en ce jeune compositeur une parfaite maîtrise compositionnelle et une grande virtuosité dans la gestion du son et du temps. Sa musique, imprégnée de clarté et de luminosité, développe un style hautement personnel qui aborde, sans complexe, une certaine forme de légéreté.

Il remporte plusieurs prix distingués : le Grand Prix de Concours International de George Enescu (2007), le Premier Prix de Toru Takemitsu Composition Award (2009), Art Mentor Foundation Lucerne Award (2010), Grand Prix International Reine Elisabeth (2011), Akutagawa Composition Award et Prix Georges Wildenstein (2013).
En juillet 2012, il est décoré par le commissaire aux affaires culturelles au Japon.

Pour l'année 2012-2013, il est un membre de l'Académie de France à Madrid.

Ses oeuvres sont créés par les orchestres, ensembles et solistes prestigieux : "Astral/Chromoprojection" (2008-2009) par l'Ensemble Intercontemporain, "Nebulous Nix" (2010-2011) par l'Orchestre Symphonique de Lucerne dirigé par Jonathan Nott, "Fog and Bubbles" (2011-2012) par l'Ensemble Orchestral Contemporain dirigé par Daniel Kawka, "Danse Macabre" (2012) par Izumi Sinfonietta Osaka dirigé par Norichika Iimori, "Blue in Green / Green in Blue" (2012) par Momo Kodama, "Chasm" (2013) par Tatsuki Narita et Mami Hagiwara... et aussi par l'Orchestre National de Belgique, l'Ensemble Contrechamps, l'Ensemble Itinéraire, Defunensemble, PluralEnsemble, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le New Japan Philharmonic, le Tokyo Sinfonietta, joués dans les festivals et salles de concert mondialement reconnus : Festival Agora (Paris), Festival Musica (Strasbourg), Biennale Musiques en Scène (Lyon), Festival Archipel (Genève), Festival Ars Musica (Bruxelles), Festival Musica Nova (Helsinki), Suntory Summer Festival (Tokyo), KKL (Lucerne), Centre Pompidou Paris et Metz, Ircam (Paris), Cité de la Musique (Paris), Palais des Beaux-Arts (Bruxelles), Izumi Hall (Osaka), Suntory Hall (Tokyo), Tokyo Opera City etc... En Juin 2013, une pièce de sa nouvelle oeuvre diptyque, "Whiteout" sera créée par NHK Symphony Orchestra dirigé par Tatsuya Shimono et l'autre pièce, "Blackout" créée par l'Orchestre National de Lyon dirigé par Jonathan Stockhammer en mars 2014.

En savoir plus