Karlheinz Stockhausen

Compositeur allemand ( Mödrath, Allemagne, 1928 - Kürten,Allemagne 2007 )

Karlheinz Stockhausen a ouvert la voie dans la plupart des techniques de la musique d'avant-garde de la deuxième moitié du XXe siècle: musique électronique, technique aléatoire, forme momentanée...Ses recherches concernent la musique et la technologie, la spatialisation du son et, les dernières années, de longs cycles de création qui aboutissent à des œuvres monumentales.

Parallèlement aux études à l'Ecole Supérieure de Musique et à l'Université de Cologne, Karlheinz Stockhausen suit les cours d'été à Darmstadt et découvre la musique de Pierre Boulez et d'Olivier Messiaen, qui lui font réaliser la nécessité d'explorer " l'univers sonore à travers ses timbres, ses durées, ses hauteurs, ses plans d'interférence " (Antoine Goléa). Il aborde également la musique expérimentale avec Pierre Schaeffer, mais n'est pas attiré par les expériences avec les objets sonores. Karlheinz Stockhausen prend conscience de la structure oscillatoire du son, et compose Studie pour un à six sons sinusoïdaux, première œuvre de musique électronique. Collaborateur permanent du studio de musique électronique de la radio de Cologne, il est reconnu dès 1953 comme l'un des maîtres de la musique contemporaine, et commence à enseigner à Darmstadt.

Au début des années soixante, il présente dans Momente le concept de la forme momentanée qui est l'aboutissement " d'une volonté de composer des états et des processus à l'intérieur desquels chaque moment constitue une entité personnelle, centrée sur elle-même et pouvant se maintenir par elle-même, mais qui se réfère, en tant que particularité, à son contexte et à la totalité de l'œuvre ", selon ses propres mots. Son travail, qui fait une très large place à la musique électroacoustique mixte, s'organise en cycles qui jalonnent l'évolution continue. Ne délaissant d'ailleurs pas le " tout instrumental " ou le " tout écrit ", il se consacre depuis 1977 à un cycle monumental, Licht, qui à son achèvement doit constituer le point culminant de son œuvre. Ce cycle doit comporter sept opéras, composés chacun sur l'un des jours de la semaine, et dont l'execution intégrale devrait durer près de 35 heures.

Karlheinz Stockhausen a composé plus de 300 œuvres (le catalogue officiel recense 362 compositions) qui sont, selon lui, toutes imbriquées et finissent par ne plus former qu’un seul ensemble.

Karlheinz Stockhausen en six dates :

1950 participe à la création du WDR (Westdeutscher Rundfunk), qu’il dirigera à partir de 1962

1951 aux cours d’été de Darmstadt, Stockhausen découvre Mode de valeurs et d'intensité de Messiaen qui sera déterminante pour ses recherches à venir

1953 compose sa première œuvre de musique électronique : Studie I

1963-73 directeur artistique du Studio de musique électronique (fondé en 1953) de la radio de Cologne

(),De 1947 à 1951 Karlheinz Stockhausen mène à la fois des études à l'Ecole Supérieure de Musique et à l'Université de Cologne
Alors qu'il a déjà écrit des pièces d'inspiration sérielle (Kreuzspiel en 1951)
studio de musique électronique (fondé en 1953) de la radio de Cologne, puis son

Karlheinz Stockhausen en six oeuvres :

Studie pour un à six sons sinusoïdaux, première œuvre de musique électronique

Klavierstück XI

Gruppen

Momente, forme momentanée

1977 Licht

Helikopter-Streichquartett

Site officiel