Karine Deshayes

Karine Deshayes

mezzo-soprano française (Rueil-Malmaison, 1973-)

Depuis ses débuts à l’Opéra de Lyon en 1998, Karine Deshayes poursuit une riche carrière de chanteuse lyrique à travers le monde. Primée aux Victoires de la musique classique en 2016, elle est considérée comme une des grandes figures de l’art lyrique français.

Enfant, Karine Deshayes commence son éducation musicale par la pratique du violon, ce qui lui donne le goût de la musique et de la mélodie. Elle commence ses études de chant lyrique au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris avec la soprano Mireille Alcantara, après avoir obtenu une Licence de Musicologie à la Sorbonne. Au cours de sa formation, elle suit notamment les masters-classes de la grande soprano dramatique Régine Crespin. Au terme de ses études en 1998, Karine Deshayes intègre la troupe de l'Opéra National de Lyon. Au sein de cette formation, on la retrouve dans de nombreux seconds rôles, dont Cherubino dans les Noces de Figaro, Stephano dans Roméo et Juliette de Gounod, et Rosina dans Le Barbier de Séville. « Je regrette que ce système de la troupe se soit perdu en France, contrairement à ce qui perdure en Allemagne. (…) Au sein d’une même maison, pendant toute une saison, on prépare des rôles, quatre dans l’année, on les met en scène, on prépare aussi des récitals, on a à disposition des chefs de chant, des coaches de langue et on a même accès aux productions auxquelles on ne participe pas. » (Propos recueillis pour Concertclassic par Jean-Charles Hoffelé, 11 mai 2013)

C’est à cette époque qu’elle chante sa première Elena dans la Dame du Lac de Rossini, au festival de Radio-France à Montpellier. Elle reprendra ses deux grands rôles rossiniens, Rosina et Elena, lors de la saison 2009-2010 à l’Opéra de Paris, et de nombreuses fois par la suite. Très attachée à l’œuvre du compositeur Italien, Karine Deshayes lui dédie son vingt-cinquième disque, avec l’orchestre des Forces Majeures sous la direction du chef Raphaël Merlin.

Au cours de sa carrière, Karine Deshayes est amenée à incarner un certain nombre de grandes figures féminines de l’histoire de l’opéra, Dorabella dans Così fan tutte, Charlotte dans Werther de Massenet, Isolier dans Le Comte Ory, mais aussi Irène dans le Tamerlano de Haendel, jusqu’au rôle-titre de Carmen dans une production de l’Opéra de Paris en 2012. En octobre 2006, elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Siebel dans le Faust de Gounod.

Loin de se limiter à l’art de la scène, la mezzo-soprano participe régulièrement à divers projets, comme le disque Songs avec l’ensemble Contraste autour de la comédie musicale en 2011, ou l’enregistrement de Nuit obscure, une œuvre pour voix et orchestre à cordes de Karol Beffa sur un texte de Saint Jean de la Croix.

Karine Deshayes en six dates :

  • 1998 : début de sa carrière à l’Opéra National de Lyon
  • 2002 : Premier prix du concours « Voix Nouvelles »
  • 2009-2010 : elle reprend les rôles de Rosina et d’Elena à l'Opéra de Paris
  • 2011 : Première récompense aux Victoires de la musique classique (Meilleur artiste lyrique en 2011 et 2016)
  • 2012 : elle incarne Carmen à l'Opéra de Paris
  • 2016 : sortie de son disque Une vie de Rossini, avec Raphaël Merlin et Les Forces Majeures

Biographie de la bibliothèque musicale de Radio France, février 2018

En savoir plus