Juliette Hurel

Juliette Hurel

flûtiste française (née en 1970 à Auxerre)

Flûtiste enthousiaste, Juliette Hurel s’implique aussi bien dans la musique contemporaine que dans un répertoire plus classique, comme concertiste, au sein de l’orchestre ou encore comme chambriste, et nous montre ainsi un parcours aussi brillant qu’éclectique.

Récompensée de son travail au Conservatoire de Paris auprès de Pierre-Yves Artaud, Juliette Hurel étudie un an avec Peter-Lukas Graf à Bâle, puis, tout en continuant son cycle de perfectionnement en musique de chambre dans la classe de Maurice Bourgue, elle reçoit les conseils d’Aurèle Nicolet. Afin de compléter sa formation, elle suit les cours d’Andras Adorjan à la Musikhochschule de Cologne, où elle obtient son diplôme avec succès en 1996.

Si Juliette Hurel a de nombreuses occasions de travailler avec des compositeurs vivants, parmi lesquels Eric Tanguy, Pascal Dusapin, Ivan Fedele, Pierre Boulez ou Philippe Hersant, elle ne se laisse pas enfermer dans un carcan particulier, et dès son 3ème cycle au conservatoire, se concentre sur la musique de chambre ; cette passion aboutit à la création du quintette à vent Lutetia et du duo flûte-piano avec Hélène Couvert.

Lauréate de nombreux concours internationaux, dont le concours Jean-Pierre Rampal, elle se produit aux côtés de musiciens reconnus tels Philippe Graffin, Jean-Guihen Queyras, Truls Mørk, le Trio Wanderer, Marielle Nordmann …et on la retrouve souvent accompagnée par des orchestres renommés sur des scènes prestigieuses ou dans les festivals. Depuis quelques années, Benoît Fromanger (son mari flûtiste) joue avec elle en duo dans des concerts-spectacles : cette formation leur permet d’expliquer au public les liens plus ou moins évidents qui peuvent exister entre les œuvres baroques et contemporaines.

Flûte solo de l’orchestre de Rotterdam dirigé depuis 2008 par Yannick Nézet-Séguin, et après avoir été professeur au conservatoire Royal de La Haye, Juliette Hurel enseigne au Conservatoire de Rotterdam.
Sa discographie est variée et a bien souvent été saluée par la critique.

Juliette Hurel en 6 dates

1994 : premier Prix de flûte à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Paris.
1995 : création du duo flûte-piano avec la pianiste Hélène Couvert.
1998 : elle obtient le poste de flûte solo à l’orchestre de Rotterdam, dirigé à ce moment là par Valery Gergiev.
2002 : l’enregistrement de Galim pour flûte et orchestre de Pascal Dusapin, salué par la critique, obtient un prix de l’Académie Charles Cros.
2004 : révélation de l’année aux Victoires de la Musique Classique.
2012 : dans un train, Juliette Hurel se fait dérober sa flûte, qu’elle considérait comme « le prolongement de mon corps ».

Site officiel : juliettehurel

Biographie de la Documentation de Radio France

En savoir plus