John Williams

John Williams

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre américain (New York, 1932-)

Compositeur de renom et célèbre pour ses musiques de films, John Williams fait preuve aussi de talents de pianiste et de chef d’orchestre. Exerçant ses dons dans différents genres musicaux, il a principalement contribué à populariser l’usage de l’orchestre symphonique au cinéma.

Fils de percussionniste, John Williams pratique très tôt la trompette, le piano et le trombone ; à Los Angeles, il poursuit son apprentissage à l’UCLA et la composition auprès de Mario Castelnuovo-Tedesco. Animant très tôt un groupe de jazz, il orchestre ses propres compositions pour piano. Trois années de service à l’US Air Force lui permettent de s’essayer à la direction d’orchestre, puis il se perfectionne en piano avec Rosina Lhevinne à la Juilliard School. Il vit alors comme pianiste de jazz, mais son professeur l’encourage à se consacrer à l’écriture. Installé comme pianiste arrangeur à Hollywood, il rencontre le monde cinématographique et côtoie des compositeurs comme Alfred Newman, Bernard Herrmann ou Franz Waxman.
Reconnu rapidement comme compositeur dans les années soixante, il est sollicité par la télévision tout en écrivant des pages plus classiques, surtout dans le genre du concerto, et l’on peut citer notamment un Concerto pour flûte (1969) et une Symphonie.
Dans les années soixante-dix, John Williams compose la musique de films catastrophes à succès (La Tour infernale, 1972) et intéresse le jeune réalisateur qu’est Steven Spielberg. Avec lui commence une longue et fructueuse collaboration qui sera marquée dès le début par l’Oscar de la meilleure musique de film grâce aux Dents de la mer. John Williams devient un musicien incontournable du cinéma. Sur les conseils de Spielberg, George Lucas fait appel à John Williams pour sa grande saga La guerre des Etoiles. C’est un immense succès commercial, qui se confirme et se prolonge avec l’écriture de la plupart des grandes réussites du cinéma américain (E.T l’extra-terrestre, la série des Indiana Jones, JFK, Jurassic Parc, La liste de Schindler …).
Propulsé sur la scène internationale, brillant chef d’orchestre dont la culture musicale est éclectique, John Williams n’hésite pas à s’inspirer de grands compositeurs tels Mendelssohn ou Tchaïkovsky. A l’image de Richard Wagner, John Williams n’hésite pas à utiliser le leitmotiv qui permet d’identifier des personnages ou des actions. Sa musique interagit avec les images, son orchestration et le traitement de ses thèmes font de lui un compositeur de premier plan.

John Williams en 6 dates

1956 : mariage avec la chanteuse et actrice Barbara Ruick
1971 : 1er oscar de la meilleure musique de film pour Le violon sur le toit
1977 : Oscar de la meilleure musique de films pour La Guerre des Etoiles
1980 : nommé chef du Boston Pop Orchestra qu’il quittera en 1993 pour prendre sa retraite
1984 : compose la musique pour les Jeux Olympiques de Los Angeles
2012 : nommé aux Oscars dans la catégorie meilleure musique de film pour Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne (film de Steven Spielberg)

John Williams en 6 œuvres

1951 : Sonate pour piano
1965 : Essai pour cordes, créé par André Previn
1974 : Concerto pour violon et orchestre
1993 : compose la musique des films de Jurassic Park et de La Liste de Schindler
2002 : il compose la bande originale du film Harry Potter à l’école des sorciers
2011 : Concerto pour hautbois créé le 25 mai par Kesuke Wakao et le Boston Symphony Orchestra sous la direction du compositeur

Biographie de la Documentation de Radio France, janvier 2014