John Eliot Gardiner

John Eliot Gardiner

Chef d’orchestre anglais (1943, Fontmell Magna, Dorset, Angleterre)

Personnalité incontournable du paysage musical actuel, John Eliot Gardiner dirige l’ensemble de ses formations – orchestrales et chorales - dans un répertoire varié. Il reste cependant très attaché à la période baroque et plus particulièrement à Jean Sebastien Bach, compositeur auquel il a récemment consacré une biographie ; « Musique au château du ciel ».

John Eliot Gardiner étudie l’histoire et la musique au King’s College de Cambridge, notamment sous la direction de Thurston Dart, musicologue et chef d’orchestre britannique. Durant son cursus, il obtiendra une bourse du gouvernement anglais qui lui permettra de s’installer une année à Paris pour suivre l’enseignement de la pianiste et pédagogue Nadia Boulanger.

C’est durant ses études au King's College que John Eliot Gardiner fonde, en 1964, le Monteverdi Choir. Fort de son apprentissage auprès du chef George Hurst, il dirige ce jeune ensemble au Wigmore Hall de Londres en 1966. L’année suivante, pour le quatre centième anniversaire de Claudio Monteverdi, il dirige Les Vêpres de la Vierge dans une nouvelle édition réalisée par ses soins. Le succès de cette œuvre l’encourage à fonder l’Orchestre Monteverdi.
Sa passion pour les musiques des XVIIe et XVIIIe siècles le conduit à rééditer des œuvres de Jean-Philippe Rameau - Dardanus, Les Fêtes d’Hébé, Les Boréades – qu’il donne à Londres, de 1973 à 1975. C’est toujours mû par cette même passion qu’il fonde The English Baroque Soloists en 1978, un orchestre jouant sur instruments d’époque les répertoires baroque et classique.

En 1980, John Eliot Gardiner devient directeur musical de l’Orchestre de la radio canadienne CBC à Vancouver, avant de se voir confier la direction musicale de l’Opéra de Lyon et celle de l'Orchestre symphonique de la NDR. Parallèlement à ces activités il sera également le directeur artistiqueduFestival Haendel de Göttingen.
Dans la lignée de l’English Baroque Ensemble Soloists, l’Orchestre révolutionnaire et romantique voit le jour en 1989. Ce nouvel ensemble, dont le répertoire s’étend de la fin du XVIIIe siècle jusqu'au début du XXe siècle, se démarque dans ses interprétations de Beethoven, Berlioz, Schumann, Brahms, Debussy ou encore Offenbach.
John Eliot Gardiner œuvre également en faveur de la musique contemporaine puisqu’ il a dirigé des créations de Jean-Guy Bailly, Alexander Goehr et Aribert Reimann.

En quelques dates

1967-1968 : étudie à Paris avec Nadia Boulanger.
1969 : dirige un premier opéra, La Flûte enchantée de Mozart à l’English National Opera.
1983-1988: direction artistique de l’Opéra de Lyon.
1993 : dirige la première exécution moderne de la Messe Solennelle de Berlioz dont le manuscrit, disparu depuis plus d’un siècle, venait d’être retrouvé.
2000 : à l’occasion du deux-cent-cinquantième anniversaire de la mort de Jean Sebastien Bach, dirige l’intégrale des _Cantates avec le Monteverdi Choir et The English Baroque Soloists.
_2014 :
fait paraître la biographie de Jean Sebastien Bach Musique au château du ciel (Prix des Muses en 2015).

Biographie de la Documentation de Radio France, septembre 2015.