Jérôme Combier

Jérôme Combier

Compositeur (1971, Boulogne Billancourt)

Jérôme Combier insuffle à son œuvre un vent d’Orient, créant un art essentiel et éphémère inspiré des éléments naturels.

Jérôme Combier commence ses études musicales en intégrant l’Université de Saint-Denis en musicologie. Il y soutient son mémoire sur le principe de la variation chez Anton Webern, sous la direction d’Antoine Bonnet. La guitare est son instrument de prédilection, mais sa rencontre avec Hacène Larbi puis Emmanuel Nunes va orienter sa carrière vers l’écriture, le contrepoint, l’orchestration et la composition. En 1997, il continue sa formation au CNSMDP dans la classe de Michaël Lévinas.
En 1995, il est finaliste au concours Griegselskalpet d’Oslo. Trois ans plus tard, sa participation à la session de composition de la Fondation Royaumont lui donne l’occasion de partir en résidence pendant deux mois à Akiyoshidai ; cette expérience japonaise donne alors un souffle particulier à son œuvre. Les années 2001 et 2002 sont consacrées à un cursus de composition et d’informatique musicaleà l’Ircam, puis le Conservatoire de Paris le soutient dans un projet au Kazakhstan et en Ouzbékistan de 2002 à 2004, où il développe des activités de direction et de composition. Une fois encore, la musique locale donne une nouvelle profondeur à l’œuvre du compositeur.
La rencontre avec le peintre Raphaël Thierry lors de son séjour à la Villa Médicis en 2007 conduira à une collaboration autour du cycle Vies silencieuses écrit pour l’ensemble Cairn dont il est le directeur artistique. Il s’associe également avec Pierre Nouvel pour la mise en place de l’installation Noir gris exposée au Centre Georges Pompidou à l’occasion de l’exposition Samuel Beckett.

Jérôme Combier en 6 dates :

1995 : finaliste du concours Griegselskalpet
1997 : entre dans la classe de composition de Michaël Lévinas au CNSMDP
1997 : fonde l’ensemble Cairn
2001 : obtient le prix de la Vocation de la Fondation Bleustein-Blanchet et le prix Pierre Cardin de l'Académie des beaux-arts
2001-2002 : suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam
2005-2006 : séjourne à la Villa Médicis

Jérôme Combier en 6 œuvres :

1999 : Ishi, pour shakuhachi et piano
2002 : Kogarashi, pour guitare et électronique
2003 : Pays de vent, les Hébrides, pour grand orchestre
2003 : Esquisses à propos des nuages, pour Kobyz, cordes, deux flûtes et piano préparé
2007 : Stèles d’air, pour ensemble et électronique
2012 : Terre et cendres, opéra

Biographie de la Documentation musicale, décembre 2013

En savoir plus