Jean-Pierre Rampal

Jean-Pierre Rampal

Flûtiste français (Marseille, 1922 – Paris, 2000)

Jean-Pierre Rampal est l’un des artistes marquants de la vie musicale de la deuxième moitié du XXème siècle, non seulement par sa virtuosité mais aussi parce qu’il a réussi à faire rayonner la flûte dans le monde entier et à la hisser à une place de soliste du plus haut niveau.

En 1934, Jean-Pierre Rampal débute l’étude de son instrument avec son père Joseph Rampal, professeur de flûte au Conservatoire de Marseille, qui se refuse à lui donner une formation de musicien professionnel de peur qu’il se détourne de ses études.
 Etudiant en 3ème année de médecine, il profite d’un séjour à Paris en 1943 pour tenter le concours du conservatoire… et obtient l’année suivante un premier prix de flûte avec comme maître Gaston Crunelle. C’est aussi en 1944 que Jean-Pierre Rampal assure la radiodiffusion clandestine du Quintette à vent  d’Arnold Schoenberg.
 En 1945, il crée le Quintette à vent français  conscient de la nécessité de remettre en lumière le répertoire de la flûte, il travaille d’abord sur la période baroque, faisant coïncider les débuts de sa carrière avec la redécouverte de cette musique. Ces nouvelles interprétations conquièrent un large public et il explore de la même façon les répertoires classique et romantique, attribuant ainsi une continuité ingénieuse au répertoire de la flûte et permettant ainsi des programmations variées de concerts ou d’enregistrements.
 Flûte-solo de l’Orchestre de la compagnie thermale de Vichy  (1946-1950), il commence des tournées à l’étranger en 1947. Le début du microsillon dans les années 50 marque aussi le commencement d’une carrière discographique exceptionnelle.
 Il entre à l’Orchestre de l’Opéra de Paris  comme seconde flûte solo en 1955 (où il restera jusqu’en 1962), effectue sa première tournée aux Etats-Unis en 1958 et devient professeur au Conservatoire de Paris en 1969.
 Virtuose, il s’associe avec de nombreux musiciens afin de faire davantage connaître la musique pour la flûte en général : le célèbre tandem avec le pianiste Robert Veyron-Lacroix, son duo flûte et harpe avec Lily Laskine,  son trio avec Isaac Stern  et le Mstislav Rostropovitch  ou encore son duo avec le guitariste Alexandre Lagoya  connaissent un véritable succès. Il suscite aussi beaucoup de créations et commande des œuvres à de nombreux compositeurs. Dans les années 70, Jean-Pierre Rampal élargit même son répertoire à des domaines plus populaires avec Claude Bolling  ou encore Ravi Shankar.
 Personnalité généreuse et raffinée, il ne cherche pas forcément à atteindre la perfection, mais joue comme il respire : avec naturel et poésie.

Jean-Pierre Rampal en 6 dates

1945  : Interprète le* Concerto pour flûte*  de Jacques Ibert  à la Radio, avec l’Orchestre National de France  sous la direction d’Henri Tomasi.
1957  : Création au festival de Strasbourg de la Sonate pour flûte  de Francis Poulenc  avec le compositeur au piano.
1969  : Succède à Gaston Crunelle comme professeur au Conservatoire national Supérieur de Musique de Paris, poste qu’il conservera jusqu’en 1981.
1976  : Grand prix décerné par l’académie Charles Cros pour l’ensemble de sa carrière discographique.
1980  : Premier Concours International de flûte « Jean-Pierre Rampal »  de la Ville de Paris.
1992  : dédicataire du Concerto pour flûte  de Krzysztof Penderecki,  la dernière œuvre écrite pour lui.

Biographie de la Documentation de Radio France

En savoir plus