Jean-Jacques Kantorow

Jean-Jacques Kantorow

Violoniste et chef d’orchestre (1945, Cannes)

Le violoniste Jean-Jacques Kantorow poursuit parallèlement une carrière de soliste et de chambriste, trouvant ainsi l’équilibre dans la pluralité de ses activités musicales.

Jean-Jacques Kantorow commence l’étude du violon à Nice avant d’intégrer à 13 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de René Benedetti. Il y obtient le Premier Prix de violon et de Musique de chambre. Jusqu’en 1968, il remporte une dizaine de prix internationaux dont le Premier Prix Carl Flesh à Londres, le Premier Prix Paganini à Gênes ou encore le Premier Prix du Concours International de Genève.
Avec le pianiste Jacques Rouvier et le violoncelliste Philippe Muller, Jean-Jacques Kantorow forme un trio avec lequel il remporte le Premier Grand Prix du Concours de Musique de Chambre de Colmar en 1970.

Après une reconnaissance internationale en tant que concertiste, Jean-Jacques Kantorow se tourne vers la direction d’orchestre et dirige plusieurs formations, notamment le Tapiola Sinfonietta, en Finlande. Il devient directeur musical de l’Orchestre d’Auvergne puis occupe la même fonction à la tête de l’Ensemble Orchestral de Paris.

Jean-Jacques Kantorow a été professeur de Violon au Conservatoire National Supérieur de Paris et donne de nombreuses masterclasses dans le monde entier.

Jean-Jacques Kantorow en 6 dates :

1959 : Entre au CNSM de Paris dans la classe de René Benedetti.

1960 et 1963 : Obtient le Premier Prix de violon puis le Premier Prix de musique de chambre au CNSM de Paris.

1976 : Crée l’œuvre Edifice, pour violon et orchestre de Graciane Finzi.

1993-2003 : Directeur Musical du Tapiola Sinfonietta.

1994 : Nommé à la tête de l’Ensemble Orchestral de Paris

2005 : Nommé professeur de violon au CNSM de Paris.

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, mai 2014