Jean Guillou

Jean Guillou

Organiste, pianiste, compositeur et improvisateur français ( Angers, 1930 - Paris, 2019 )

Grande figure de l'orgue, compositeur et pianiste reconnu à travers le monde, sa discographie compte plus de 100 enregistrements.

Né Angers, Jean Guillou est un musicien précoce : à seulement 12 ans, il devient titulaire de l’orgue de l’église Saint-Serge. S'en suivent les études au Conservatoire National de Musique de Paris, où il se perfectionne auprès des légendaires Marcel Dupré, Maurice Duruflé et Olivier Messiaen. Très vite, Jean Guillou s'expatrie : à Lisbonne d'abord,  en tant que professeur d’orgue et de composition à l’Instituto di Musica Sacra de Lisbonne, et quelques années après  à Berlin, où il se met à la composition et créé ses premières œuvres. A son retour à Paris, il est nommé titulaire des grandes orgues de l'église Saint-Eustache, poste qu'il occupera pendant 51 ans sans aucun salaire. 

An parallèle, Jean Guillou enseigne à Zurich, où il formé plus de 300 élèves de 1970 à 2005. «J'ai eu entre les mains tous les jeunes organistes pendant 35 ans », a-t-il déclaré. Sa carrière de concertiste virtuose n'est pas moins riche : les récitals d'orgue et de piano le font connaître dans le monde entier. Son répertoire est immense, mais il est apprécié aussi pour ses propres œuvres (plus de 90) et en tant qu'improvisateur et transcripteur hors pair.  Sa discographie compte plus de cent enregistrements, et il a publié des recueils d'essais, de poésie et des ouvrages sur l'orgue. Passionné par la facture de son instrument, il est à l'origine de nombreuses innovations, comme du modèle dit à « structure variable », consistant en une console qui commande 15 buffets mobiles qu'il est possible de transporter et de placer rapidement dans n'importe quel espace. 

Toute sa vie, Jean Guillou a œuvré à la popularisation de l'orgue auprès du grand public.  Les médias se sont souvent intéressé à ce personnage curieux de tout : du chant des baleines, de la musique de l'Extrême Orient, du mélange des genres. Récompensé à maintes reprises, il a décliné la Légion d'honneur, en la jugeant irrecevable « à l'heure où la musique dite savante ou classique (voyait) sa place diminuée par toutes les instances officielles».

Jean Guillou appartient, avec Marie-Claire Alain (1926-2013), André Isoir (1935-2016) et Michel Chapuis (1930-2017), à la génération qui a défini l'école française de l'orgue du XXe siècle.

Jean Guillou en six œuvres

1962 Toccata 

1973 La Chapelle des abîmes 

1988 Hypérion ou la Rhétorique du feu 

2011 Regard 

1971 Judith-Symphonie

2007 la Révolte des Orgues

Jean Guillou en six dates

1942titulaire de l’orgue de l’église Saint-Serge

1963 - 2015 titulaire des grandes orgues de l'église Saint-Eustache à Paris

1970 à 2005, des cours d’interprétation et d’improvisation à l'International Meister Kursus de Zurich

2007 création de Révolte des Orgues, qui sera reprise dans les philharmonies de Munich, de Cologne et de Berlin, à Ténérife et à la Philharmonie de l'Elbe à Hambourg en 2018

2010, il décline la Légion d'honneur

2012 ses œuvres littéraires sont publiées sous le titre La Musique et le Geste (éd. Beauchesne, Paris)

En savoir plus