Jean-Guihen Queyras

Jean-Guihen Queyras

Violoncelliste longtemps spécialisé dans la musique contemporaine, Jean-Guihen Queyras est à la fois un soliste et un chambriste reconnu dans le monde entier pour ses interprétations d’un répertoire extrêmement varié.

Après des études précoces au Conservatoire National Supérieur de Lyon auprès de Reine Flachot, Jean-Guihen Queyras se perfectionne en Allemagne avec l’aide d’une bourse du Ministère de la Culture.  Il complète ensuite sa formation aux Etats-Unis successivement avec Harvey Shapiro  et Timothy Eddy. Parallèlement à ses études, il participe aux master-classes de Mstislav Rostropovitch, Yo-Yo Ma, Paul Tortelier  ou encore Anner Bylsma.

Longtemps soliste de l’Ensemble Intercontemporain, influencé en profondeur dans son travail par la personnalité de Pierre Boulez,  Jean-Guihen Queyras ne se cantonne pas au domaine contemporain, mais pratique un éclectisme qu’il considère comme positif.
 Soliste éloquent, on peut l’entendre de l’Europe aux Etats-Unis dans les plus grands festivals, parmi lesquels il est possible de citer ceux de Radio France et de Montpellier, les Musicades  de Lyon ou Kuhmo en Finlande.
 Invité par les orchestres du monde entier (Philharmonia de Londres, Orchestre de Paris, Tokyo SO, Orchestre de la SWR, Orchestre National de France …), il joue sous la direction des plus grands chefs tels Franz Brüggen, Oliver Knussen, Lord Yehudi Menuhin
 Egalement chambriste passionné, Jean-Guihen Queyras se produit avec des partenaires comme Alexandre Tharaud, Emmanuel Pahud, Isabelle Faust … Son expérience à l’Ensemble Intercontemporain et son ouverture à la musique d’aujourd’hui lui ont permis d’être le créateur des concertos de Gilbert Amy, Bruno Mantovani, ou encore d’obtenir à Londres en 1995, le précieux Gramophone Contemporary Music Award pour l’enregistrement du *Concerto pour violoncelle * de Györgÿ Ligeti.
 Inséparable de son activité de concertiste, la volonté de transmettre conduit Jean-Guihen Queyras à enseigner ; il est professeur à la Musikhochschule de Freiburg, et considère que les échanges avec les élèves sont des éléments précieux dans sa vie de musicien.

Jean-Guihen Queyras en 6 dates :

1983  : création des Rencontres Musicales de Haute-Provence  à Forcalquier, dont il est toujours le co-directeur.
 • 1990  : soliste à l’Ensemble Intercontemporain
 • 1997  : création lors du Festival Présences  du Concerto pour violoncelle  d’Ivan Fedele  avec l’Orchestre National de France  sous la direction de Leonard Slatkin.
 • 2002  : Création du Quatuor Arcanto  avec Antje Weithaas, Daniel Sepec et Tabea Zimmermann.
 • 2005  : joue depuis cette année sur un violoncelle de Gioffredo Cappa de 1696, prêté par le Mécénat musical de la Société Générale.
 • 2008  : distingué aux Victoires de la Musique classique  comme « soliste instrumental de l’année ».

Biographie de la Documentation de Radio France

En savoir plus