Jasser Haj Youssef

Jasser Haj Youssef

Violoniste et compositeur (1980 - Monastir, Tunisie)

La musique de Jasser Haj Youssef mêle les influences classique, orientale, jazz et indienne, notamment grâce à l’utilisation de la viole d'amour, instrument oublié du baroque européen et qu’il a remis au goût du jour.

Initié par son père aux musiques orientales et à l'improvisation dès son plus jeune âge, Jasser Haj Youssef étudie le violon au conservatoire de Monastir avant de parfaire son apprentissage aux côtés d’ElenaPirvu à l’Institut supérieur de musique de Sousse, puis lors de différentes master classes.
A seulement 19 ans, il est repéré durant un festival de jazz par le guitariste Fawzi Chekili qui l’invite à rejoindre son groupe. Jasser intègre également à cette même époque l’Orchestre Symphonique de Tunis. Après l’obtention de son diplôme de violon classique et d’une Maîtrise en musique et musicologie à Sousse, il part s’installer en France en 2003 pour y poursuivre ses études musicales. C’est le début de nombreuses participations en tant que soliste pour des artistes tels que Soeur Marie Keyrouz, Cheikha Rimitti ou encore Elie Achkar.

Attiré par le jazz depuis toujours, il suit un cursus « Jazz et musiques improvisées » à l’Université Paris VIII et se forme notamment auprès de Didier Lockwood, Khalil Chahine, Toufic Farroukh, Mokhtar Samba puis plus particulièrement aux côtés du tromboniste français Geoffroy De Masure avec lequel il entame un travail approfondi autour du jazz et des musiques arabes. Parallèlement, Jasser Haj Youssef participe à divers projets classiques et baroques avec l’Orchestre pour la Paix et les ensembles Aramea, Diabolus In Musica et Béatus. En 2008, il crée son propre ensemble, le Jasser Haj Youssef Quartet, avec lequel il se produit dans le Monde Arabe et partout en Europe.

En plus d’une riche carrière d’interprète, Jasser Haj Youssef compose régulièrement pour de grandes formations et donne des conférences aux quatre coins du monde. Sa musique est à l'étude au programme du baccalauréat 2015.

**En quelques dates

**

2003 : quitte sa Tunisie natale pour s’installer à Paris.

2007 : compose la musique de La Sposa Persiana de Carlo Goldoni, pièce mise en scène par Simona Morini et présentée à la Biennale de Venise.

2011 : le ministère de la Culture de Tunisie lui attribue une bourse pour une résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris.

2013 : dirige, dans l’une de ses créations, l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée au Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence.

2012 : Fait paraître son premier album, Sira.

Biographie de la Documentation de Radio France, mai 2015.