Isabelle Aboulker

Compositrice (Boulogne-Billancourt, 1938-)

Petite-fille d’Henri Février, compositeur, et de Marcel Aboulker, cinéaste, Isabelle Aboulker a l’art dans les gènes. Suivant la voie de ses ancêtres, elle devient compositrice. Mais c’est pour le domaine vocal qu’elle sent une inflexion particulière.

Isabelle Aboulker entre au Conservatoire national de Musique et de danse de Paris dans les classes d’écritures et d’accompagnement. Parallèlement à ses études, elle compose déjà pour le cinéma, le théâtre et la télévision. D’élève, elle devient rapidement accompagnatrice, chef de chant, et professeure auprès des jeunes chanteurs dans cette même institution. Dès l’année 1981, Isabelle Aboulker choisit de se consacrer à la composition dans la lignée de l’école française du début du 20ème siècle : Maurice Ravel, Francis Poulenc et Claude Debussy sont ses modèles.  

Je travaille de façon très démodée, dans le sens où je travaille au piano, où je compose au piano. Je me sers des moyens que j’ai qui sont des moyens vraiment terriblement anciens c’est-à-dire l’harmonie, la mélodie, le rythme.[…] Avec ce que dit Mozart dans l’une de ses lettres, moi je prends du mi bémol majeur quand j’ai envie que la musique soit gaie.[…] Je suis qualifiée de néo tonale.[…] Je me situe dans la lignée de Poulenc

Extrait vidéo

Outre une comédie musicale, un oratorio (L’homme qui titubait dans la Guerre en 1981), des opéras de chambre (Leçons de français aux étudiants américains), des pièces instrumentales ou des mélodies, Isabelle Aboulker compose beaucoup d’opéras pour les enfants : Moi Ulysse en 1982, Douce et Barbe-Bleue, Les Fables Enchantées, Les Enfants du Levant, Le Petit Poucet, Cendrillon, Si Molière nous était conté etc. sont autant d’ouvrages adaptés aux classes d’ensembles des conservatoires et Écoles de Musique. Ces œuvres sont également souvent inscrites aux programmes jeunes publics des scènes françaises ou étrangères.  

Isabelle Aboulker en 5 dates : 

  • 1983-2003 : professeur de formation musicale au CNSM de Paris
  • 1999 : Prix de l’Académie des Beaux-Arts
  • 2000 : Prix Musique de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
  • 2011 : Prix Maurice Yvain 2010 décerné par la SACD
  • 2016 : Prix de l’Enseignement Musical décerné par la Chambre syndicale des Editeurs de Musique de France pour l’œuvre Myla et l’Arbre-bateau, commande de l’Académie musicale de Villecroze. 

Isabelle Aboulker en 6 œuvres : 

  • 1981 : Les Surprises de l’Enfer, comédie musicale
  • 1992 : Nô Modernes
  • 2002 : Douce et Barbe-bleue
  • 2004 : Un Renard à l’Opéra
  • 2010 : Petites histoires naturelles pour chant et piano sur les textes de Jules Renard
  • 2016 : L’Enorme crocodile d’après le conte de Roald Dahl

Biographie de la Documentation musicale de Radio France, septembre 2018

En savoir plus