Gustavo Dudamel

Gustavo Dudamel

Chef d'orchestre et violoniste vénézuélien

Figure musicale incontournable, enfant terrible d’ « El Sistema » auquel son nom est profondément attaché, Gustavo Dudamel est l’un des chefs d’orchestre les plus populaires de ce jeune XXIe siècle.

Né le 26 janvier 1981 à Barquisimeto, au Venezuela, Gustavo Adolfo Dudamel Ramirez est le fils d’un tromboniste et d’une professeure de chant. Il s’initie à la musique dès son plus jeune âge, auprès de ses parents, puis dans le cadre du programme d’éducation musicale « El Sistema », où il apprend le violon à l’âge de 10 ans.

Gustavo Dudamel entame son apprentissage de la direction d’orchestre en 1995, auprès de Rodolfo Saglimbeni, puis de José Antonio Abreu. Quatre ans plus tard, il est nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique Simón Bolivar (l’orchestre des jeunes du Venezuela), qu’il dirige en tournée de très nombreux pays.

Assistant de Sir Simon Rattle à Berlin et à Salzbourg en 2003, qui le remarque immédiatement, il remporte de nombreux prix, dont le Prix de Direction Gustav Mahler en 2004. Sa carrière connaît dès lors un bond fulgurant : en 2005, il signe un contrat pour avec le label Deutsche Grammophon et remplace Neeme Järvi à la tête de l’orchestre symphonique de Gothenburg (Suède) – dont il devient le chef principal en 2006 - aux BBC Proms.

L’année suivante, Gustavo Dudamel fait ses débuts à la Scala de Milan en dirigeant Don Giovanni de Mozart. En 2007, il est choisi pour prendre la succession d’Esa-Pekka Salonen à la tête de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles, à compter de 2009, contrat ensuite prolongé jusqu’en 2019.

Avec l’Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, dont il conserve la direction, Gustavo Dudamel multiplie les collaborations, avec l’Orchestre philharmonique de Radio France notamment. Il a dirigé à de nombreuses reprises la phalange française, dont récemment à la cathédrale Notre-Dame de Paris pour le Requiem de Berlioz.

En 2012, Gustavo Dudamel a fondé, avec sa femme Eloísa, la « Dudamel Fundation » pour l’éducation musicale et la justice sociale.

Gustavo Dudamel en six dates :

1995 : débute l’étude de la direction d’orchestre
1999 : nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique Simón Bolivar
2003 : assiste Sir Simon Rattle à l’Orchestre philharmonique de Berlin
2005 : signe un contrat pour la label Deutsche Grammophon et fait ses débuts aux BBC Proms
2009 : succède à Esa-Pekka Salonen à la tête de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles
2012 : fonde la « Dudamel Fundation »

Gustavo Dudamel en six enregistrements :

• « Fiesta » (œuvres de Revuéltas, Carreno…)
Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2008

• DVD « The Inaugural Concert » (City Noir de John Adams, 1ère symphonie de Gustav Mahler)
Orchestre philharmonique de Los Angeles, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2010

• « Rite » (Le sacre du Printemps, de Stravinsky, et La Noche de los Mayas de Revuéltas)
Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2010

• Tchaïkovski, Symphonie n°5, Fransesca Da Rimini
Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2009

• Mahler, Symphonie n°5
Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2007

• DVD « The Promise of Music »
Orchestre des Jeunes Simón Bolivar, Gustavo Dudamel (direction)
Deutsche Grammophon, 2008

En savoir plus