Guillaume De Machaut

Guillaume De Machaut

Poète et compositeur français (Machaut, Champagne, 1300-1377)

Artiste majeur de la culture occidentale, Guillaume de Machaut réussit ce tour de force d’être le plus grand écrivain français du XIVe siècle et le plus grand compositeur de toute l’Europe. Héritier de la tradition musicale trouvère, il est le représentant de la modernité française incarnée par l’Ars Nova codifié par Philippe de Vitry.

Après des études de théologie à Reims, il reçoit le titre de « magister » et est engagé successivement auprès de différents protecteurs : roi de Bohême, roi Jean de Luxembourg, Charles II, duc de Berry et Charles V.
Compositeur de chansons profanes (virelais, lais, rondeaux) qui suivent le modèle du motet isorythmique (une voix principale chantée et ornementée soutenue par deux ou trois voix d’accompagnement instrumental), Guillaume de Machaut est également écrivain. Son œuvre littéraire est composée de textes narratifs versifiés appelés « dits » et de pièces lyriques à forme fixe.

Guillaume de Machaut est connu aujourd’hui notamment pour sa technique polyphonique remarquable et l’ajout d’une quatrième voix dans les motets. L’œuvre qui l’a rendu célèbre reste la Messe de Notre-Dame qui témoigne de l’Ars Nova, du génie architectural de Guillaume de Machaut et de sa grande maitrise des différentes écritures (contrepoint, isorythmie, hoquet, polyphonie…)

Guillaume de Machaut en 6 dates
jusqu’en 1322 : étude de théologie
1323 : secrétaire de Jean de Luxembourg, roi de Bohême. Il le suit dans ses nombreux voyages et campagnes militaires (Russie, Pologne, Italie, Allemagne)
1330 – 1332 - 1333 : chanoine à Verdun, Arras puis Reims
1347 : au service de Bonne de Luxembourg, fille du défunt Jean de Luxembourg
1350 : au service de Charles II, roi de Navarre
1357 : au service du duc Jean de Berry puis de Charles V

Guillaume de Machaut en 6 œuvres
1340-1341 : Le Remède de Fortune, ouvrage littéraire dans lequel il évoque l’Ars Antiqua et l’Ars Nova
vers 1360 : Messe de Notre-Dame, première messe polyphonique de l’histoire de la musique occidentale
vers 1370 : Ma fin est mon commencement, rondeau
1363-1365 : Le Voir Dit, œuvre littéraire qui comprend poésies et pièces lyriques mises en musique
Le Hoquetus Davis , pièce instrumentale à trois voix
Douce Dame Jolie , virelai

En savoir plus