Giovanni Gabrieli

Compositeur et organiste italien (Venise vers 1554-1557 – Venise 1612)

Giovanni Gabrieli est un compositeur vénitien, un des maîtres de la Renaissance italienne de la fin du XVIème siècle et début du XVIIème.

Organiste à la cathédrale Saint Marc, Giovanni Gabrieli est considéré comme précurseur, notamment dans le domaine de l’orchestration, et fait figure de compositeur important de transition entre la musique de la Renaissance et la musique baroque.
Giovanni Gabrieli devient l’élève de son oncle Andrea Gabrieli (organiste et compositeur) avant d’achever ses études musicales en Allemagne, à la cour de Bavière, sans doute auprès de Roland de Lassus, compositeur qu’Andrea Gabrieli connaît bien et estime profondément. Le lien à la fois familial et artistique intense, noué avec son oncle, fait qu’à la mort de ce dernier, Giovanni Gabrieli s’implique dans la réunion et la publication de ses œuvres, lui marquant ainsi un attachement profond.
Organiste de la Cathédrale Saint Marc, il s’affirme comme un compositeur réputé en Europe et un pédagogue confirmé : il aura notamment Heinrich Schütz comme élève. Ses innovations et les développements des procédés déjà existants lui font jouer un rôle essentiel dans l’évolution de la musique : œuvres à plusieurs chœurs à nombreuses voix, introduction des parties instrumentales dans la musique vocale, emploi de la tonalité, développement des nuances… Variée, colorée, la musique de Giovanni Gabrieli témoigne du faste de la vie de cette période de la Renaissance italienne : musique grandiose, pendant parfait des caractéristiques de couleurs et de mouvement de la peinture de l’époque, typiques du style vénitien.

Gabrieli en 6 dates :

• Vers 1557 : naissance de Giovanni, fils de Piero di Fais et de Paola Gabrieli, sœur du compositeur et organiste Andrea Gabrieli.
1572 : mort du père de Giovanni ; les 5 enfants de la famille passent sous la tutelle de leur oncle, Andrea Gabrieli.
• Vers 1574 : voyage à Munich, rencontre de Roland de Lassus.
• Vers 1580 : retour à Venise où il reste jusqu’à sa mort.
1585 : obtient par concours la place de second organiste de la cathédrale Saint Marc.
12 août 1612 : meurt à Venise, où sa tombe existe toujours.

Gabrieli en 6 œuvres :

1575 : apparition de premières œuvres dans un recueil collectif de musiciens au service du duc de Bavière.
1587 : Concerti, recueil contenant 5 motets et 5 madrigaux de Giovanni.
1590 : Dialoghi musicali, recueil collectif de madrigaux de 7 à 12 voix.
1593 : Intonationi d’organo, rassemble 11 intonazioni pour orgue de Giovanni.
1597 : Sacrae symphoniae, comporte 47 motets, 14 canzoni et 2 sonate.
1615 : Canzoni et sonate, œuvre posthume contenant 21 pièces instrumentales de 4 à 22 voix.