Ginette Neveu

Ginette Neveu

Violoniste française (Paris, 1919 - 1949)

Enfant prodige, la violoniste Ginette Neveu fut promise à une grande carrière de concertiste, avant qu'elle ne disparaisse dans un accident d'avion à seulement 30 ans.

Petite-nièce de Charles-Marie Widor,Ginette Neveu a été  initiée au violon par sa mère, professeure de violon. A cinq ans et demi, cette enfant prodige donne son premier récital, et à sept ans et demi elle se produit Salle Gaveau à Paris avec le Concerto pour violon de Max Bruch. Elle travaille avec Line Talluel, Jules Boucherit et Georges Enesco, et en seulement huit mois obtient un premier prix au Conservatoire de Paris, égalant le record de Henryk Wieniawski, établi 50 ans plus tôt. 

Elle étudie aussi la composition avec Nadia Boulanger, se présente à de nombreux concours et collectionne de nombreux prix. Elle est remarquée par Carl Flesch lors du Concours international de Vienne, qui la suit et la prépare pour le Concours international de violon Henryk Wieniawski à Varsovie, qu'elle remporte haut la main devant David Oïstrakh. A partir de ce moment-là, sa carrière internationale s'envole. Elle n'a que  15 ans.

Après la guerre, elle joue avec Herbert von Karajan, qui lui ouvre la porte du célèbre label EMI. Elle y gravera ses plus grandes interprétations, dont le Concerto pour violon de Brahms, du Concerto pour violon de Sibelius, de Tzigane de Ravel et du Poème op.25 de Chausson. Elle joue de la musique de chambre, notamment avec son frère Jean, pianiste.  

Le 20 octobre 1949 elle donne son dernier récital à Paris, avant de disparaître dans un accident d'avion avec son frère huit jours plus tard, au large des Açores.

Ginette Neveu en 3 dates

  • 1931 premier prix au Conservatoire de Paris, après seulement huit mois d'études
  • 1935 premier prix au Concours international de violon Henryk Wieniawski à Varsovie
  • 1949 disparaît dans un accident d'avion
En savoir plus